dimanche 26 juin 2022

paysages aquarelle : du flou et du détail

Deux nouvelles séries d'aquarelle, j'aime décidément bien fonctionner à la chaine ces temps-ci !

La première série est fondée sur le flou, la suggestion ... Je suis partie de "tutos" (si l'on peut imaginer que ces quelques traits jetés nécessitent un tuto !) ... et bien, le simple c'est beaucoup plus facile à dire qu'à faire ! Je trouve ça pas du tout évident de donner une ambiance avec si peu d'éléments ... mais certains sont très forts à cela, ce n'est pas une fatalité !


Malgré tout, même si les paysages ci-dessus sont davantage des exercices qu'autre chose, c'est assez intéressant de penser qu'on peut donner une première impression d'un lieu avec si peu d'informations. A garder en tête pour un carnet de voyage par exemple ...

Ensuite, j'ai suivi les propositions d'un défi sur le thème "montagne" : prairie fleurie, puis lac, puis brume. Rien que la recherche de photos d'inspiration fut un plaisir ; ça fait rêver de vacances au vert !


Je me suis bien appliquée sur les détails, et je suis globalement satisfaite de ce triptyque.

jeudi 16 juin 2022

maxi Washi

 Une maxi robe, je n'en avais jamais eu encore ! Jusque là, j'ai toujours préféré le court. Et puis la jolie longue robe d'une collègue m'a fait tilt l'année dernière ; alors pour le mariage de ma cousine, c'était l'occasion de dégainer cette fameuse robe longue !


Par flemme, par manque d'anticipation, par manque d'inspiration aussi, je n'ai fait qu'avec des choses déjà en ma possession : en fait, ce tissu (de récup) était quasiment le seul coupon suffisamment grand de mon stock, je le gardais depuis longtemps pour en faire quelque chose de "précieux" (même si en le ressortant, il m'a semblé beaucoup moins beau que dans mon souvenir !).


Quant au patron, je n'ai pas voulu me lancer dans une nouveauté risquée, alors j'ai utilisé le patron de la robe Washi déjà cousu 2 fois (tunique, robe courte) qui me plaisait bien. Je l'ai rallongée au maximum de mon coupon, et un peu triturée du haut car j'ai doublé le buste pour éviter trop de transparence de ce tissu fin et fluide.


Le résultat ressemble un peu à une chemise de nuit, si l'on est mauvaise langue ! Surtout que la vue de dos fait vite patate (si je mets les mains dans les poches par exemple). Mais a priori, j'ai surtout eu des compliments le jour où elle était de sortie !


Bref, même si j'ai dû énormément prendre mon temps pour la couture, car ce tissu fluide refusait de rester en place (j'ai mis genre 2 heures juste pour la coupe, en épinglant dans tous les sens pour que les rayures ne se débinent pas), le résultat est bien agréable à porter : la forme empire est vraiment une de mes préférées pour avoir le ventre à l'aise lors des gueuletons !


Je n'ai pas smocké le dos comme proposé, mais mis un lien du même tissu sous une coulisse, c'est le plus discret à mon goût avec ce tissu chargé.


Et enfin, cette couleur très inhabituelle dans ma garde-robe est l'occasion de porter un joli pendentif en micro-perles, fait main et offert par une copine de blog des temps préhistoriques ...


samedi 11 juin 2022

OVNIs

Voici ma nouvelle réalisation poterie terminée : des soucoupes pas volantes mais presque, des OVNIs car pas du tout symétriques ni égales entre elles ...


Au départ, j'avais répondu à ma belle-soeur, que oui, je pouvais réaliser des choses pour les autres, parmi tous les possibles de ce cours de céramique. J'aime faire pour moi, mais j'aime offrir aussi surtout si on me dit qu'on est sensible au fait main.


Mais je me suis retrouvée un peu bête lorsqu'elle m'a demandé "juste quelques assiettes maintenant qu'on est moins nombreux à la maison" : j'ai d'abord pensé que c'était un défi intéressant, mais lorsqu'elle a poursuivi "oh, pas beaucoup, juste 7 ou 8", j'ai senti venir les ennuis ...


Bref, je n'ai rien promis officiellement, mais j'ai quand même attaqué ce projet. Et ça n'a l'air de rien, mais ça s'est étalé sur des semaines et des semaines, avec un résultat seulement moyennement concluant qui fait que je ne lui donnerai pas ces assiettes !


Première embûche : j'ai utilisé un moule qui ne me permettait de façonner qu'une assiette à la fois. Après préparation de la plaque de terre (étape déjà un peu longue pour avoir la bonne forme, épaisseur, régularité, finition du bord), il faut la déposer dans le moule, puis faire sécher. Même en optant pour un séchage accéléré au décapeur thermique, c'est l'affaire d'une demi-heure, suivie du démoulage- retournement de l'assiette afin de polir l'envers. Et enfin, il faut laisser sécher complètement avant cuisson.


Autrement dit, en une séance, j'ai fait 2 ou 3 assiettes. La séance suivante, horreur, malheur, le moule était occupé par une pièce d'un autre élève ayant décidé de laisser sécher naturellement son oeuvre ! Les séances encore après, le moule avait disparu ... bref, j'ai enfin pu façonner les 3 assiettes suivantes un mois plus tard, ayant oublié un peu comment j'avais fait les premières !


Résultat, elles sont toutes de tailles différentes ! Enfin, elles furent cuites une première fois (cuisson au cours de laquelle 1 des 6 assiettes s'est cassée -aléa fréquent), mais pas toutes en même temps sinon ç'aurait été trop facile ! Donc après 3 mois d'attente depuis le premier geste, j'ai pu passer à l'émaillage ! Comme je les voulais toutes différentes, j'ai encore passé 3 heures (au sens propre) sur cette étape : chaque émail est un mélange eau + composants, qui retombent au fond de l'eau si pas utilisés. Donc avant usage, il faut ré-homogénéiser le tout, ce qui peut facilement prendre 30 minutes de touillage lent à la spatule !


Une dernière cuisson plus tard : les voilà ! Elles sont plutôt jolies, j'ai eu beaucoup de compliments des autres élèves du cours, mais ... il n'y en a que 5 ! Et certaines ont de petits irrégularités de texture à la surface, dues à la migration de fragments d'autres pièces à l'intérieur du four, venues se coller sur mes assiettes. J'aurai tout à fait plaisir à les utiliser de temps en temps à la maison, mais pour le service complet ... on repassera !

lundi 6 juin 2022

aquarelle : ambiance marine


Série "marine" cette fois-ci ... Encore une seule page pour plusieurs motifs, mais j'ai changé de format : le format "marque-page" !!

Du coup, je vous montre tout d'un seul coup sur la première planche.
Les sous-thèmes étaient : "tentacules", "récif corallien", "ronde aquatique", "personnage marin" ... (la suite plus bas !)


Toute cette planche est peinte avec une série d'aquarelles artisanales : 6 couleurs entre bleu, rose et vert. Et j'ai déposé quelques touches d'indigo en plus pour les contrastes.

les 2 sont réalisés en reprenant des motifs imaginés (par moi) quelques mois ou années plus tôt !

le récif est une petite récréation, la pieuvre est elle aussi une variante d'une pieuvre dessinée autrefois !

Et avant de continuer sur les autres thèmes du défi sous-marin, je me suis autoplagiée de nouveau pour une 2e ronde aquatique, destinée à une carte :


Après les personnages, un sujet pas si simple : les algues. J'en ai fait une couronne, où les algues n'ont que vaguement leur forme initiale (trouvée sur une planche botanique), et des couleurs plutôt fantaisistes ... Mais le résultat me plait bien !


Le thème "naufragé" (ou "naufrage") m'a laissée perplexe ... et puis ça a donné ça, que j'aime bien :


Et on termine enfin avec une proposition qui m'a elle aussi laissée démunie : créatures des abysses ! Si l'on jette un coup d'oeil à des photos de créatures abyssales, on trouve principalement des horreurs dignes de nos pires cauchemars. Mais j'ai réussi à dégoter ces 4 bébêtes plutôt rigolotes, voire même mignonnes, si si ... En tout cas, pas pire que les Pokemon, par exemple !


Je n'ai pas cherché à retenir leur nom mais l'espèce de poisson blanc s'appelle le fantôme de je-ne-sais-plus-quoi, ça situe bien l'ambiance !

Et voilà la fin de cette exploration sous-marine et peintureuse qui me convient très bien, moi qui suis plutôt trouillarde et n'ai aucune envie d'aller plonger voir sous tous ces litres d'eau ce qu'il y a.


mercredi 1 juin 2022

monsieur-madame sortent tout nus ...

On approche de la fin de l'année du cours de modelage (poterie) que j'ai pu suivre grâce à un bienheureux et rare trou dans mon emploi du temps de prof (généralement soumis aux aléas d'EDT gruyèresques).

Et donc, ce cours, s'il était majoritairement libre ; avec des élèves réalisant au fil de leurs envies objets décoratifs ou utilitaires, comportait aussi 2 séances de modèle vivant. Des séances que je ne voyais pas arriver avec spécialement de plaisir, mais qui ont été très enrichissantes et pas désagréables du tout.


De nombreux autres élèves détestent ces séances (on était donc peu nombreux ces jours-là) car le fait de côtoyer des gens tout nus les dérange, visiblement... En fait, c'est fait de façon très naturelle et plutôt pudique, cela ne m'a personnellement pas du tout perturbée.


Bref, nous avons donc passé 3 heures avec une femme (très sympa) un premier jour ; et 3 heures avec un papy (insupportablement fier de son anatomie, c'en était risible !) une autre fois. 


Et bien, le bilan, c'est que c'est sacrément difficile de savoir par où commencer quand on a une personne bien vivante d'un côté, et un bloc informe de terre de l'autre ! Pour ma part, j'ai opté pour la formule bonhomme en boudins collés les uns aux autres puis affinés. D'autres partent d'un gros cube et taillent dans la masse. D'autres encore font des mini boulettes de terre qu'ils collent les unes sur les autres en montant peu à peu en hauteur.


Ma méthode de néophyte m'a globalement convenu, je suis assez contente de mes figurines qui comportent certains traits caractéristiques des personnes présentes, même si c'est loin d'être parfait bien sûr. Le papy appuyé sur son bâton (qui reste à ajouter : je l'ai construit sur une tige métallique enlevée après séchage et avant cuisson) fut un vrai défi contre l'apesanteur ! On a entendu plus d'un juron ce jour-là, avec des bras et des jambes qui se débinaient lorsque l'on fignolait le membre opposé !

(et puis, petit détail croustillant -ou pas- qui ne fait rire que moi : mon papy n'a pas de zizi car il était tellement macho que j'ai décidé de ne pas lui en faire, na !)

Pour finir, ces pièces sont donc juste cuites, mais j'ai envie de profiter du fait que ce ne sont pas des pièces de musée (!) pour tester dessus des essais de patines ... A suivre !

vendredi 27 mai 2022

aquarelle : japonaiseries

Une nouvelle série sur le thème du Japon ... j'ai utilisé seulement une petite boite d'aquarelles artisanales récemment achetées, de 4 couleurs "outremer" (rose/bleu/vert/violet) et des touches d'indigo et de doré. Je découvre mille ans après tous les autres aquarellistes qu'une palette réduite, c'est souvent beaucoup plus joli que cinquante couleurs comme je le faisais avant !
Et puis ça donne un joli ensemble quand on met les dessins côte à côte.

Voici donc les différents sous-thèmes de ce challenge Japon :

"Nuit sur le Mont Fuji"
J'ai enfin réussi un beau ciel étoilé !!

"rêve japonais" :
j'ai choisi de représenter divers motifs que je trouvais intéressants
 
"montagne sacrée"
avec un tuto finalement très simple pour un effet très chouette !
(et de vilaines bavures de peinture sous le scotch destiné à former le cadre)

"jardin japonais"
je ne suis pas enchantée par cette scène-là ...

et voilà le tout !

Comme le paysage de montagne brumeuse m'avait bien plu, je l'ai dupliqué pour en faire une carte de voeux de mariage :

je préfère presque cette version turquoise !
Avec un petit haiku trouvé sur internet, pas forcément pile dans le thème,
mais pas trop mièvre !





samedi 21 mai 2022

mon grand bol en sgraffito

Une nouvelle pièce ramenée de l'atelier de poterie : un autre grand bol pour mon thé du matin ! Car les bols de taille standard sont toujours trop petits pour moi (et une pleine théière un peu trop grande !).


Et puis c'était un prétexte pour refaire du sgraffito : une fois la terre sèche (mais pas cuite), on couvre d'engobe (terre + pigment + eau), et une fois sec, on gratte des motifs pour faire apparaitre la couleur de la terre dessous. J'adore cette technique ! Sûrement parce qu'il y a un côté dessin au-delà du modelage.


Les motifs dedans et dehors sont très simples, et un poil différents !


Quant à la taille, voici le bol avec les premières cerises de la saison pour se rendre compte ... C'est presque un petit saladier. Et avec un aperçu de mes décos de potager (à défaut de produire vraiment, au moins je le trouve curieux à regarder, ce potager de l'enfer !!). Un petit zozio en céramique (réalisé lors de ma première session de poterie de tous les temps !) et des coquilles vides de grooooos escargots ramassées au fil du temps dans le jardin.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...