mercredi 13 octobre 2021

avec des bribes de papier

Comme chaque année, je me fabrique mon propre cahier de bord de prof : celui de 2020, et celui de 2019 étaient déjà à base de papier recyclé, peint au monotype. Cette année, je ne déroge pas à la tradition ! Du carton de récup, recouvert de peintures-monotypes faites sur du papier d'écolier (d'où les carreaux), et des photos de famille toute petites et issues de boites où elles proliféraient sans servir (mon grand-père et mon grand-oncle étaient photographes amateurs et développaient leurs propres photos, souvent sous forme de séries de clichés quasi semblables) ...


J'ai complété les bordures un peu blanches avec des chutes de kraft peint, issu d'un autre projet que voici ci-dessous !

Le carnet moche visible maintenant est le résultat d'un défi "à l'aveugle" sur instagram : jour après jour, on devait suivre des instructions de façon très lâchée, pour obtenir carnet et guirlande dans un style shabby. Mon papier était froissé, mais ça ne me dérangeait pas, j'ai suivi les consignes à la lettre ! Peinture grand format sur les feuilles de kraft, puis découpage/déchirure pour avoir des morceaux plus petits aux bords pas trop nets. Enfin assemblage, sous forme de couture pour ma part.


Le résultat est donc un support de futurs barbouillages "sans prétention mais qui font du bien" !
Et peut-être même que ça n'est pas si déglingué et anti-académique que ça, puisque grande fifille (qui est maintenant étudiante dans un cursus d'arts graphiques) a eu à réaliser en début d'année un carnet un peu similaire, à base de papiers variés de récup, pour en faire le support de prises de notes graphiques !


Ayant fini mon carnet de barbouillage précédent, je commence à regarder avec gourmandise ce tas de papier-là !




dimanche 19 septembre 2021

cache-pot plein de pattes

Pour l'anniversaire de fifille, j'avais anticipé un cadeau de céramique (beaucoup beaucoup anticipé vu les délais entre le modelage, la 1e cuisson, l'émaillage, et la 2e cuisson !)


Elle m'avait déjà montré des photos de pots en forme de visage qui lui plaisaient, j'ai fait un petit mélange de tout ça, que je sois capable de réaliser. La partie pot est modelée sur une forme de base en plâtre, puis une fois un peu sec j'ai démoulé et collé dessous les pattes. L'une d'elles, par maladresse au moment d'enfourner, a été cassée, mais un bon coup de colle plus tard, il n'y parait plus !
La plante forme comme des cheveux, et l'émail blanc me plait bien pour mettre en valeur le vert des feuilles.

Depuis cette réalisation, je n'ai pas fait grand-chose ... mais une opportunité totalement imprévue me permet cette année scolaire-ci, d'aller à un cours hebdomadaire de poterie ; alors la productivité va remonter ! (et je devrais pouvoir vraiment progresser au tour, youpi !)

samedi 11 septembre 2021

dessins et peintures d'été

Je n'ai pas beaucoup dessiné ou peint cet été (bien que j'aie charrié tout mon bazar au mépris du peu de place disponible dans les bagages !)

de Bretagne, je n'ai croqué que ce petit manoir (un peu bancal dans ma version)
que nous voyions de la fenêtre de notre cuisine !

vite fait entre 2 tâches, j'ai dessiné ceci pour un petit défi sur Instagram ...

sinon, j'ai eu l'occasion de dessiner-bidouiller lors d'un week-end créatif avec les copines ...
cette page comporte des restes de la boite de chocolats (dorée !) partagée ensemble !
et des sortes de mandalas inspirés des carnets d'une des participantes ...

ci-dessus à gauche : une page "intéressante" à mes yeux puisque j'avais demandé à chacune de me proposer quelque chose à utiliser ...
l'une m'a donné un rond de carton, l'autre une fleur à l'aquarelle déjà découpée (au centre),
la 3e un bout de tissu (la lisière découpée pour former le pot de fleurs), la 4e m'a tendu un godet d'aquarelle bleu brillant, et la dernière un crayon de couleur "magique"
(avec une mine de plusieurs couleurs)
Après collage et dessin, ça a donné cette page.
ci-dessus à droite ; j'avais envie d'étudier la façon de dessiner des nuages,
tellement les grands ciels nuageux de Bretagne m'avaient plu.

enfin, j'ai réalisé un petit classeur de recettes pour fifille étudiante qui quitte la maison,
avec juste 2 intercalaires illustrés (dont un beau raté rattrapé par les cheveux ...
moche mais je n'avais pas le temps de tout refaire !)

mercredi 8 septembre 2021

les jolis petits carnets (de récup)

Le démon de la récup me pousse parfois souvent dans des voies honteuses ... mais au passage cela me donne aussi de belles expériences ! Je vous raconte la dernière ...


J'ai dû commander sur internet une petite montagne de matériel de beaux-arts pour la rentrée de la grande fifille en école d'art, et le paquet contenait, outre les trésors de pinceaux, peinture, papiers et autres, des grandes feuilles de kraft froissées destinées à caler le tout (l'équivalent écologique des cacahuètes de plastique d'autrefois !).


Passé le quart d'heure gourmand à déballer les jolies fournitures, je me suis retrouvée avec ces grandes feuilles de kraft à jeter ... à jeter ?! ça va pas, la tête ?!
L'occasion était toute trouvée d'utiliser ce matériau de rebut pour m'essayer à la reliure (car ayant bientôt fini mon cahier de dessin en cours, j'avais besoin prochainement d'un remplaçant et me tâtais pour en fabriquer un moi-même)


J'ai donc patiemment repassé (au fer à repasser, oui, à petite température et sans vapeur) les 10 grandes feuilles d'un mètre sur 75 centimètres. Le résultat est loin d'être parfait comme vous le voyez ci-dessus, mais c'est tout ce qu'il me faut pour oser bidouiller, et ne pas avoir la sensation de gâcher du papier. De même, certaines feuilles étaient un peu déchirées, mais je les ai gardées quand même, et quand je tomberai dessus dans le carnet, j'ai profiterai pour faire des découpes !


Il y eut ensuite l'étape découpe de grandes feuilles en petites feuilles ; puis pliage pour former des carnets.
Et enfin, la reliure par couture des différents carnets entre eux et avec une couverture plus rigide.


Pour réaliser ces couvertures, système D à nouveau ! J'ai pris des enveloppes en carton épaisses (type Amazon ... ouais ouais, je sais, Amazon c'est le mal mais parfois on y a recours quand même ...), découpées un poil plus grandes que le format des carnets intérieurs, puis recouvertes de joli papier.


Ces jolis papiers sont des pages de magazine, type Marie-Claire Idées, qui parfois "offre" au milieu de la revue 2 pages à motifs pour des bricolages variés. Ces pages mises de côté ont enfin trouvé leur usage - mais il n'y a pas 2 feuilles semblables, alors les couvertures avant et arrière, et dedans et dehors, sont toutes différentes !

Quelques photos d'étapes : repassage, pliage, collage ! Avec pas mal de bulles malgré un marouflage consciencieux, mais dont beaucoup ont disparu au séchage. De même, le fait d'encoller devant et dos des couvertures a permis que les couvertures finales ne soient pas gondolées (car la colle tire le papier joli qui fait courber le carton, SAUF si on fait la même opération des 2 côtés, où le gondolage s'annule ... est-ce clair ?!)


Je sais déjà ce que vont contenir ces carnets ... yapluka ! Et surtout, j'ai super envie d'en fabriquer de nouveaux, par exemple en papier aquarelle ou papier quadrillé pour l'école !


lundi 6 septembre 2021

des p'tits bouquets, des gros bouquets !

Le printemps et l'été humides que nous avons eus ont été l'occasion de s'émerveiller devant toutes les plantes sauvages fleuries que nous offraient les talus et bords de route. J'ai souvent cueilli de petits bouquets sans prétention, juste pour le plaisir.

Et quand une collègue est partie à la retraite et qu'il a été décidé de lui offrir un beau gros bouquet, j'ai eu envie de tirer profit de toute cette nature généreuse autour de nous ; au lieu d'avoir recours aux fleurs exotiques poussées loin, et pas innocentes écologiquement parlant, des fleuristes.


A partir de 5 gros hortensias du jardin, j'ai organisé en rond divers végétaux cueillis à 2 pas de la maison. Ce n'est pas difficile, il suffit de garder en tête quelques principes (lus je ne sais où) : toujours un nombre impair pour les gros végétaux bien visibles ou les petits paquets de couleur ; et placer chaque nouvelle branche dans sa main en tournant, de façon à ce que petit à petit les tiges partent en biais pour former la base caractéristique d'un gros bouquet (un "cône" de fleurs en haut et l'inverse, un "cône" de tiges en bas). Pour le plaisir de l'odeur, j'ai aussi piqué quelques brins de romarin.
Ah, et aussi : éviter (comme je le fais d'habitude !) un foisonnement hétéroclite de couleurs, et choisir une palette réduite.


Cet exercice m'a vraiment plu et j'ai renouvelé à la première occasion, à chaque fois dans un camaïeu de couleurs réduit : les roses-mauve-blancs-verts et les bleus-jaunes-blancs-verts. Avec de très jolis chardons sauvages en point de mire.



vendredi 3 septembre 2021

de la côte de Granit rose à la baie de St Brieuc en passant par la côte du Goelo

Je n'ai pas la prétention d'ajouter quoi que ce soit de nouveau sur le sujet "article touristique sur la Bretagne", je veux juste fixer en quelques images nos petits coups de coeur pour cette jolie région ... où nous n'étions certes pas les seuls cet été !

Nous avons poussé notre exploration de la côte, de Trégastel à l'ouest jusqu'au Mont Saint Michel et Saint Malo à l'est, mais ces 2 derniers lieux étaient vraiment trop fréquentés à mon goût ... il faudrait sans doute revenir en basse saison !

En revanche, les petites criques et plages, les chapelles discrètes et les luxueuses résidences secondaires, la végétation exubérante qu'elle soit sauvage ou cultivée, nous ont ravis !

la mystérieuse petite église ("temple") de Lanleff dans un mignon village

le port Gwin Zégal à Plouha (on se croit sur une autre planète rien qu'avec les toponymes !)

un endroit qu'on a adoré (enfin, ceux d'entre nous qui ne faisions pas la trogne sous prétexte que
"les visites guidées, c'est nul" ! alors que cette visite est vraiment enthousiasmante) :
l'abbaye de Beauport près de Paimpol

petite virée au fameux Mont ... rien de nouveau sous le soleil
(ou les nuages, plutôt, pour nous !)

la beauté de Trégastel !! pas étonnant que l'amie très chère soit partie y vivre ... !

depuis la pointe du Roselier, une vue magnifique d'un côté sur la baie de St Brieuc -en bas
(j'ai bien aimé marcher sur les petits chemins dans la baie, les enfants ont été un peu moins transportés !)
et de l'autre sur la sublime plage du Rosaire (celle-ci a fait l'unanimité !) -en haut à droite

Saint Brieuc ... qui sous ses airs bien gris cache de jolis petits coins ...
une série de belles fresques héritées d'un festival de street art,
de jolies maisons à colombages très bien entretenues,
un centre historique majestueux,
et des restes Art Déco (que j'aurais aimé découvrir davantage ...)

et puis nous avons randonné sur divers tronçons du GR34, où les paysages sans cesse différents nous ont totalement séduits ! Nous avons été étonnés (et contents) de voir que malgré l'affluence dans la région, ces sentiers restaient tout à fait agréables à parcourir, sans foule !

Bref, on repart dès que possible !






Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...