vendredi 26 février 2021

100 jours créatifs #1

 

Et voici le retour d'un petit défi créatif !
Comme l'année dernière (et les précédentes), je tente de suivre le projet "100 jours créatifs". Chacun choisit normalement un thème à approfondir ; mais j'ai été très très modeste dans mes ambitions, je vais juste essayer d'avoir un "geste" créatif sur 100 jours, sans thématique ni technique spécifiques ... ça semble un peu bizarre dit comme ça (on ne voit pas l'intérêt du défi peut-être) mais en fait l'idée est de lutter contre ma léthargie et ma morosité paralysantes qui font que je passe (passais !) des semaines sans avoir l'énergie de bouger un petit doigt pour des activités qui pourtant me plaisent ...

Une partie des activités créatives en question sont passées par un carnet, agenda publicitaire (et livre de recettes en même temps !) redécoré pour l'occasion ...


acrylique pour cacher grossièrement le fond,
puis motifs variés au fil des inspirations du quotidien ...

une série de mini-vases à l'aquarelle et feutres,
inspirés par les mini-poteries d'un artiste croisé sur instagram

au feutre : des stalactites d'après photo ...
au feutre et aquarelle (dont de belles aquarelles irisées reçues pour Noël) : des boules-terrarium d'hiver

quelques pages sont issues des propositions d'un défi collage
à droite, j'ai réuni 2 jours (papillon et triangle)
à gauche : "fil"

le thème "canari" pour le défi collage ; à base de bidules trainant sur mon bureau ...
rien de transcendant, mais juste un petit moment à découper-coller un soir de fatigue ...

toujours le défi collage : "cheveux"

trois jours en un ! "jungle" + "fenêtre" + "insecte"

"mer"

"prison"

"livre"

Je trouve le collage très difficile ... déjà tout bêtement découper correctement, je n'ai pas beaucoup de patience (sans parler de mes vieux yeux, haha !). Quant à la colle ... je n'ai qu'une misère qui gondole ! Et puis surtout pour trouver un ensemble à la fois harmonieux en termes de perspective et intéressant dans le thème ... il faut potasser un paquet d'images avant de trouver celles qui font tilt ! Pour finir, prendre le tout en photo avec les reflets de lumière sur le papier glacé ... on a toutes les chances de trouver le résultat décevant !
Par contre, quand ça marche, je trouve qu'on obtient des images parfois surprenantes de "vérité" cachée derrière l'absurde : les livres ne sont-ils pas une gourmandise ?! Notre société hygiéniste n'exerce-t-elle pas une pression pour obtenir des bébés toujours plus parfaits (beaux et propres) ?! La recherche du cheveu magiquement brillant à grand renfort de produits n'est-elle pas un refus de notre poil bel et bien animal ?! (bon, d'accord, c'est totalement de la psychologie de comptoir, mais je trouve ça drôle !!)



dimanche 21 février 2021

stock de culottes

 

Comme les précédentes cousues me conviennent bien, et que les dessous du commerce que j'avais par ailleurs commencent à se faire vieux, j'ai réutilisé le patron qui va bien pour remonter mon stock de culottes.


Les petits bouts de jersey utilisés sont des morceaux donnés par ma grand-mère, je ne suis même pas sûre qu'elle avait elle-même acheté ce tissu ... je penche pour des vieilleries données de main en main depuis longtemps !


Le motif marin enfantin m'amuse bien ; ça me fait des culottes "Petit Bateau", haha ! L'autre tissu aurait fait un magnifique tee-shirt dans les années 80.
Pour le gousset, je me suis amusée à reprendre une chute d'un tissu déjà utilisé - mais malgré la révision récente de ma machine, j'ai galéré quand même. Je crois que, défitivement, les jersey contenant le plus d'élasthane sont une plaie à coudre ; contrairement aux jerseys tout coton.


Ce qui me plait dans ce modèle, c'est que je n'utilise que le jersey et pas d'élastique spécifique pour la lingerie : la bande de taille se fait dans une bande du même tissu (selon les instructions du patron) ; dans laquelle on peut si on veut glisser un élastique large -mais je ne le fais pas, ça n'est pas utile et c'est plus confortable. Et pour les tours de cuisse, je me contente d'un repli zigzagué (je crois que le patron préconise de coudre de la laminette mais ça me va bien comme ça)


Pour cette dernière culotte, j'ai néanmoins fait le test d'utiliser l'élastique d'une culotte du commerce dont le tissu était mort, mais l'élastique toujours en forme. Je l'ai étiré jusqu'à atteindre la taille de la culotte, et la couture (certes visible car j'ai toujours la flemme de changer de fil !!) est propre.

Voilà un patron (pdf) acheté 2€ et bien rentabilisé !! Et je pense que lorsque les premières culottes arriveront en bout de course, il sera de sortie à nouveau !

lundi 15 février 2021

anémone de terre ou de mer ?

Je ne vous avais pas présenté la dernière pièce de ma deuxième fournée, qui est ma petite fierté du moment ! Encore un bidule inutile, plutôt petit, mais que je ne me lasse pas de regarder ...



C'est un petit vase, un soliflore plutôt.
Avec une collerette de pétales, pensés comme pour une fleur, mais que certains ont comparé à une anémone de mer !


J'avais de gros doutes sur la tenue des petits pétales à la cuisson ; miracle, pas de casse !
J'avais des doutes aussi sur la couleur de l'émail, mais je trouve que cet émaillage uni est beau (j'ai hésité à mettre une couleur différente sur la partie fleur, je crois que ça aurait été kitsch !)


... et la même chose avec une jolie lumière !


Comme les fleurs se font rares en ce moment, j'essaye de visualiser ce que donnera le vase avec quelque chose dedans ... tant bien que mal ! Peut-être est-il aussi joli tout vide, finalement ... à suivre au printemps !



mercredi 27 janvier 2021

fantaisies céramiques : des bols et des cuillères

Hop, voici le résultat de ma 2e fournée de poterie ! Plein de toutes petites choses, et une plus grosse. Dont des trucs qui commencent à vraiment bien me plaire !

Voici tout d'abord le retour des essais de bols au tour. Pas si pire !

Je me suis dit que tant que j'étais dans les essais, je garderais les pièces les moins ratées pour en profiter pour faire des tests d'émaillage aussi.
Dans la pile ci-dessous, je vous ai déjà présenté le bol marron avec la guirlande de feuilles.


Ensuite, en remontant dans la pile, il y a celui-là qui est parfaitement rond, mais son fond est trop épais, ce n'est pas encore ça !


L'expérimentation qu'il a subie, c'est les couches superposées de plusieurs couleurs ! J'aime bien l'effet géométrique, même si les couleurs choisies ne sont pas optimales pour mon goût.


Le dernier bol est tout bancal, affreusement épais du fond, mais ma foi, je n'avais pas le coeur à le retransformer en tas de terre !
L'occasion de voir ce que donneraient des coulures de couleurs sur un fond blanc ...


Et j'aime bien cet effet ! Il deviendra sans doute un bol-à-plantouille dans un futur proche !


Après, passons à de petits objets plus ou moins inutiles mais que j'avais trop envie d'essayer après en avoir vu en photo sur Pinterest ; des cuillers.


J'adore j'adore l'effet ! Je tire de nombreuses leçons de leurs ratés, mais en l'état j'aime déjà beaucoup ces petites choses.


J'ai testé à nouveau les réserves en cire, et puis les bandes de plusieurs couleurs ...


J'ai imprimé des motifs et du relief (ci-dessus, devinez-vous les nervures d'une feuille de figuier que j'ai imprimée dans la terre avant cuisson, sur la cuiller la plus pâle ?). Par contre, l'émail qui devait être uniformément rose a produit cet effet bizarre "blanc/trainées de marron" sur la cuiller à arabesques !


Surtout, j'ai le résultat des aléas des cuissons successives, qui ramollit la terre : je vous jure que j'ai modelé mes cuillers parfaitement rectilignes, et pourtant elles se retrouvent vrillées ou incurvées !


Je les trouve toutes bien jolies vues "de face" ... mais il reste à trouver une solution pour le côté "pile" ...


Effectivement, lorsque l'on dépose la pièce à émailler dans le four, il faut absolument l'isoler du contact avec la sole du four, on pose donc l'objet sur de petites cales ... qui laissent ces malheureuses traces visibles ci-dessous !


Bon, dans le domaine des aléas, la pièce suivante en est victime aussi : je voulais un TRES GRAND SALADIER. J'ai donc moulé le saladier suivant sur un grand saladier plastique que j'avais, mais fendu ...


Après la première cuisson, il avait déjà un peu rétréci. Mais après la 2e cuisson (celle de l'émaillage), c'était encore quelques centimètres de tour de taille de perdus !!! Ouinnn !!


Mon très grand saladier est donc devenu un saladier de taille normale, comme la dizaine que j'ai déjà. Pas de bol. Malgré tout, je trouve sa couleur trop belle, et j'aime beaucoup l'effet de ces petits reliefs patiemment gravés lors du modelage.



En plus, il se marie presque bien avec notre service "de fête" qui est bleu aussi, et en poterie aussi. Mais peut-être que le plus beau serait de le laisser à demeure en compagnie des oranges, n'est-ce pas un contraste de couleurs magnifiques ?!!


Bref, le jour où je suis revenue de l'atelier avec mes pièces, je n'ai pas dormi de la nuit tellement les idées se bousculaient pour la prochaine session ! Je suis morduuuuuue !

 

lundi 18 janvier 2021

petit licornon

Les Noëls se suivent, et le fait-main perd du terrain pour les cadeaux aux neveux ... car autant je trouve cela facile d'offrir du fait-maison aux petits, autant pour les ados (et surtout pour les ados GARCONS qui sont la majorité chez nous !) ça se complique !

Bref, quand le tirage au sort entre cousins nous a attribué un petit mignon de 5 ans, l'idée était assez facile : un déguisement. Par contre, quand on a associé cette idée avec son autre centre d'intérêt du moment (les licornes), j'ai eu un peu des sueurs froides ! Mais ma foi, un petit défi couture est toujours le bienvenu !


Ce fut l'occasion d'exhumer de mes placards un livre jamais vraiment utilisé qui est ici tombé à pic : "Vêtements d'enfants, créer ses patrons" de Carla Hegeman Crim. J'ai téléchargé les patrons nécessaires dans la taille voulue : patron de combinaison, et patron de tunique. En suivant les conseils donnés, j'ai pu assembler le tout pour créer la combinaison à manches longues de base.


Puis, j'ai trouvé ailleurs dans le livre les explications pour créer une capuche.
Je n'ai eu plus qu'à m'amuser avec les détails : oreilles, corne, crinière et queue !

Les oreilles sont des triangles doublés (volontairement sans surpiqûre tout le tour pour leur laisser le gonflant dû à l'épaisseur des tissus), repliés sur eux-mêmes et cousus sur l'extérieur de la capuche.
La corne est un triangle isocèle d'une petite vingtaine de centimètres de haut, fixé à la main de manière à pointer vers l'avant (comme les vraies licornes, donc !)

La crinière a été faite très simplement : de longs rectangles dans 3 couleurs différents, assemblés par un de leurs longs côtés ; le tout pris dans la couture dorsale. Une fois l'habit terminé, j'ai créé des entailles aux ciseaux tout le long pour créer les brins de la crinière.


Pour la queue, c'est pareil : des longs rectangles assemblés cette fois par un de leurs petits côtés, cousus sur le dos (je ne voulais pas la prendre dans la couture car en cas d'agrippage intempestif, cela risquait d'arracher toute la couture) puis enfin débités en longues bandelettes en entaillant et déchirant le tissu tout du long.


Le tissu blanc est un couvre-lit en piqué de coton blanc qu'on m'avait donné, car un peu taché. Il y avait largement de quoi couper un habit d'enfant en taille 6 ans ! J'ai même eu de quoi refaire les manches qui, au premier jet, étaient beaucoup beaucoup trop étroites !


Mes photos ne sont vraiment pas belles, mais je n'ai eu le neveu sous la main que quelques minutes, à l'intérieur et le soir, donc pour voir la licorne en 3D, c'est vite fait, ci-dessous :

quel dommage d'avoir dû flouter sa bouille,
il est à croquer, ce petit licornon !

Un vrai régal à coudre, comme toujours ! Par contre, toutes ces épaisseurs ont presque eu la peau de ma machine, elle est maintenant partie à la grande révision bien nécessaire après toutes ses heures de vol !

samedi 9 janvier 2021

cadeaux d'argile

 Voici déjà le retour de la poterie ! Quelques pièces, plus ou moins réussies mais qu'importe, ont servi de cadeaux de Noël.

Tout d'abord, un bol tourné raté (vous voyez ces espèces de plis près du fond ? c'est LE geste de trop qui a menacé de transformer en vieux tas irrécupérable mon bol en cours !) ; mais dont l'étape émaillage m'a pemis de tester un effet que je trouve joli.


J'ai appliqué de la cire, qu'on utilise pour créer des réserves, au pinceau et en forme de motifs végétaux. Puis j'ai émaillé avec cette couleur foncée qui n'est pas forcément très glamour au premier abord, mais qui permettait de bien faire ressortir le motif et la couleur de la terre.
Le résultat me plait bien ; et j'ai utilisé ce bol pour y installer une petite plante.


Il y a ensuite ce serre-livre fait pour mon fiston. Il avait besoin de cet objet à une époque où je n'ai pas pu en trouver dans les magasins accessibles, alors c'était un petit défi tout trouvé lors de ma première séance de modelage de terre !
Ce serre-livre aussi est un peu raté, du moins il n'est pas comme je l'espérais. Je l'avais imaginé avec une pile de 3 dés (le long du côté vertical) puis 1 dé tout seul en rappel sur la surface horizontale.


Malheureusement, le dé le plus haut n'a pas tenu collé à la 1e cuisson. Je l'ai donc enduit d'émail à part, et le "maître potier" devait le poser sur la bonne pile au moment de la 2e cuisson, il se serait alors collé aux autres. Mais il s'est trompé, et a formé deux piles de deux dés, ce que je trouve nettement moins esthétique ... mais l'objet garde son efficacité, donc tant pis !


Au moins, on voit de quoi il s'agit quand même !

Enfin, j'ai réalisé deux mini objets de rien du tout, mais bien pratiques : des repose-pinceaux. Quand on utilise en alternance plusieurs pinceaux (pour une question de taille ou de couleur de peinture), on ne sait jamais trop où poser celui qui ne sert pas, ça a tendance à rouler et venir tacher la feuille, oups !!


Grâce à ces petits objets qui ne payent pas de mine, le problème est réglé ! Si je devais en refaire, je les ferais moins hauts et avec des encoches plus larges (là encore, je me suis fait piéger par le rétrécissement de la cuisson !)


J'ai gardé le blanc, et le bleu a été offert à ma fille avec une palette d'aquarelle que je lui ai composée moi-même (en recyclant une jolie boite métallique, que j'ai garnie de godets remplis à l'aide des mes aquarelles en tubes).


vendredi 1 janvier 2021

bonne année, poils aux pieds et petits papiers

 

J'ai passé pas mal d'années à trouver la tradition des voeux un peu stupide, mais finalement, maintenant que sa version "à l'ancienne" (=en papier), est en perte de vitesse, je joue les démodés et je m'amuse à bricoler quelques cartes pour les amis lointains ou un peu moins lointains...

Elles ont un petit air de famille avec celles de l'année dernière car j'ai pioché toujours dans le même genre de fournitures : fond en carton rustique des enveloppes très épaisses reçues dans l'année, chutes de jolis papiers ou d'emballages texturés, formes et découpes reçues de diverses amies équipées de machines de découpe.







Je suis curieuse : quelle est votre préférée ?
(si tant est que vous ne trouvez pas tout cela à peine digne de la poubelle !)

Et aussi, vous envoyez des voeux, vous ?!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...