mardi 25 avril 2017

défi gravure mars-avril 2017 : passion végétal !


A l'occasion de cet opus du défi gravure, je m'autoproclame la reine des tricheuses !
Ben oui, parce que je réunis en une seule occasion les 2 thèmes des mois passés (mars et avril) qui sont "passion" et "végétal/fleur" ! 
Je ne peux pas réellement dire que j'ai une passion pour la nature dans la vraie vie même si j'aime l'admirer, m'y promener, jardiner etc ... mais disons que dans mes réalisations (dessins par exemple), j'y reviens souvent !

J'ai donc gravé, pour faire bonne mesure, toute une série de motifs très très simples mais qui m'ont permis de jouer avec une "technique" (si l'on peut pompeusement nommer ça ainsi) de colorisation avec du papier et non des encres.

Voici donc le premier motif, c'est un peu une honte tellement c'est basique ! (fleur, feuille, ce n'est pas le réalisme qui importait beaucoup !)


Puis j'ai joué avec les "rayures" à la gouge pour former ces espèces de clochettes ou de physalis :


Mini-explications pour réaliser ces motifs imprimés sur papiers bicolores : j'imprime le motif à l'encre quelconque sur un brouillon, et je découpe des petites chutes pas trop précises (parce que je voulais produire cet effet un peu rudimentaire qui m'évoque les tissus africains, par exemple).


Puis je les colle sur mon support définitif à bon espacement.
Pour ce faire, je place mon impression brouillon tout prêt de l'endroit où je vais faire mon impression finale, et j'essaye d'imiter les emplacements du motif :


Et enfin, j'imprime en visant du mieux possible sur mes collages. C'est approximatif, c'est pas grave (pour moi !)


Et j'ai donc fait la même chose en encore plus simple pour mon dernier tampon, en utilisant des petites étoiles faites à l'emporte-pièce collées aléatoirement sur mon support :


J'adore comme, avec un tampon vraiment digne d'un enfant et des micro-rebuts de papiers de couleur, on obtient un petit feu d'artifice de fleurs !


 Enfin, pour finir, voici donc les cartes réalisées au complet :


A bientôt pour de nouvelles réalisations papier et tampon, hors défi gravure !


samedi 22 avril 2017

dessins sur terre et sous mer ...

Les dessins qui suivent remontent pour la plupart aux précédentes vacances ! Nous avions à ce moment-là emprunté à la médiathèque les beaux livres Botanicum et Animalium, et j'avais envie de "garder" toutes les illustrations !

Pour commencer, j'ai bien sûr eu un coup de coeur pour les plantes grasses et cactus ! (feutre fin, crayons aquarellables) ...


Puis les champignons, qui étaient sur le livre disposés un peu éparpillés sur une page, sont devenus ici un paysage impossible (puisque leur habitat n'est pas forcément le même) ... 
... crayons gras Derwent Drawing super agréables à utiliser + un crayon gras rouge vieux comme Hérode qui ne fait pas partie de leur gamme ...


Et ensuite, une série uniquement aux feutres fins noirs et gris (Pigma Micron de Sakura + Pitt de Faber-Castell) qui m'a permis petit à petit de vraiment développer une meilleure maitrise de la technique du feutre ...


L'objectif des 2 planches suivantes était de me faire comme une sorte de répertoire de formes végétales pour les utiliser en gravure ou en doodling ! J'ai essayé de capter les caractères uniques de chaque plante en seulement un minimum de traits.



Des plantes et feuilles, j'ai dérivé vers les fleurs...



Et elles m'ont tellement plu que l'une d'elles m'a resservi pour en faire une carte dessinée.



Enfin, je suis donc passée au livre Animalium après avoir exploré toutes les planches qui me plaisaient sur Botanicum ! J'ai choisi quelques exemplaires d'animaux inhabituels pour moi (je ne suis pas plus que ça attirée par le monde de la mer), et ces deux dessins ont été aussi l'occasion de m'aventurer sur le terrain d'une autre inspiration, les illustrations super dynamiques de Fred Sochard (est-ce que vous trouverez quelle série m'a spécialement fait tilt ? bon, ce n'est pas bien difficile, en même temps !)



Et la prochaine fois, il y aura peut-être un grand tas d'agrumes aux pastels, si j'arrive à le finir !




jeudi 20 avril 2017

trousse philodendron

Je n'ai jamais vraiment brodé, même si je trouve le geste plaisant et le résultat parfois intéressant pour réhausser un vêtement ou un accessoire. Mais lorsqu'on m'a demandé de faire une petite réalisation inspirée par le livre pour illustrer ma critique (Idées à broder), j'ai finalement bien aimé l'exercice !


Certains motifs du livre sont vraiment simplissimes (le nuage !) mais néanmoins efficaces (du moins à mon goût, puisque la plupart d'entre eux sont inspirés de végétaux et de nature en général !). Le choix de motif a été un peu difficile : j'aimais bien les feuilles de ginkgo, les motifs arc-en-ciel, les maisons hollandaises ... Bref, c'est une feuille de philodendron.


J'ai d'abord pensé en recouvrir une boite en bois, jolie mais imprimée sur le dessus d'un logo peu intéressant. Je me lançais dans la broderie sans plus de conviction : un vieux bout de drap en lin, un motif recopié approximativement ... J'ai doublé la ligne de la nervure par une deuxième rangée de points d'un vert différent. Mais une fois la broderie finie, et qui me plaisait, j'ai eu peur de tout ruiner avec un montage hasardeux sur ma fameuse boite ! 


Je suis donc restée dans ma zone de confort en réalisant une petite pochette doublée avec des restes de restes de récup (une chemise achetée en brocante pour sa jolie couleur, en coton indien ultra léger - casse-pied à couper droit- et une tunique jamais portée). Cette pochette comporte une lanière pour le poignet, parce que j'ai remarqué certaines personnes utilisant ce genre d'accessoire à l'aéroport, et ça m'a eu l'air bien pratique quand on passe son temps à sortir et ranger ses papiers d'identité tout en manoeuvrant une valise, pour qu'ils soient mieux rangés que dans une poche mais pas non plus au fond d'un sac.

A tester pour le prochain voyage en avion, donc !


mardi 18 avril 2017

Happy Mail de Pâques : ce que j'ai envoyé

Vous avez vu ce que j'ai reçu, voici ce que j'ai envoyé pour le défi de jolis courriers proposé par l'Estamp'Drine. C'est à elle-même que je devais envoyer ... et comme j'avais déjà reçu ma partie avant de finaliser mon envoi, j'ai eu la pression car je me suis sentie un peu trop sobre voire tristoune, à côté de la profusion de couleurs de la réalisation de Marion !


Bref, mon enveloppe décorée de petits bouts et petits trucs, donne un peu la couleurs de certaines choses qu'on trouvera dedans : des carreaux façon Arlequin, du bleu (récup d'une enveloppe), des chutes de papiers récupérés, des papillons ...


Dedans, une épaisse pochette formée de papier épais et fermée par du fil à broder et une perle ... et un énorme papillon qui annonce la couleur printanière de la chose !


Le lien déroulé, et le rabat soulevé, on trouve une première poche dans laquelle sont glissés plein de petits papillon, destinés à servir de déco de table, sur un gâteau, en mobile ... enfin, ce qu'elle voudra !


Si l'on ouvre tout grand la pochette, on découvre l'intérieur : des petits emballages, et une tablette de chocolat pour ceux qui aiment le corsé !


On soulève la tablette et l'on peut alors voir ce qui se cachait dessous (thé de Chine et petits papillons juste pour décorer la pochette !).
Pour le contenu des petits emballages, voici : des mini-étiquettes décorées de motif arlequin (pour utiliser avec des emballages cadeaux ou autre), et des rouleaux de masking-tape aux couleurs de saison (j'espère qu'elle ne les aura pas déjà) ...


Voilà ce que donne la pochette dépliée en grand mais vue de l'autre côté (côté "couverture extérieure") : on voit que c'est en fait une pochette à soufflet (pour compenser l'épaisseur du chocolat !!), on retrouve les papillons, et on aperçoit la dernière poche ...


... dans laquelle se trouve ma très petite carte de saison !


C'est toujours un défi que de concocter un joli envoi, et j'espère qu'il lui aura fait plaisir !

dimanche 16 avril 2017

Happy Mail de Pâques : ce que j'ai reçu ...

Il y a quelques semaines, ma copine de gravure virtuelle Estamp'drine lançait une proposition de jolis courriers de Pâques ! Je ne pouvais pas refuser (surtout qu'elle avait de son côté participé avec brio à mon propre défi d'art postal !).
Dans la chaîne proposée, c'est Marion, autre graveuse, qui devait m'envoyer un courrier ... que voici !


Je ne remplirai pas cet article de trop nombreux "c'est trop beau, c'est trop bien fait" car je pense qu'en voyant les photos, vous partagerez sans peine mon admiration ! Son dessin de lapin, ses minutieux collages, ses trouvailles et idées astucieuses ... tout m'a ravie à l'ouverture de cet OPNI (objet postal non identifié) !


Si je me permets de parler d'OPNI, ce n'est pas pour minimiser mon admiration, mais je veux parler du fait que ce n'était pas une véritable enveloppe avec un contenant ! Je devais en effet découper délicatement les 2 bandes de scotch pour pouvoir ouvrir le tout comme un seul grand présentoir, que vous pouvez voir ci-dessous :


J'ai donc trouvé dedans, en premier lieu, une carte tamponnée, à l'aide d'un tampon représentant une cabosse de cacao fait par elle-même (c'est d'une minutie hallucinante !), des choses à déguster (tisane et chocolats joliment rhabillés) ...



des petits lapins courant et se cachant partout (l'un porte du masking tape, l'autre de la jolie ficelle, d'autres encore sont simplement glissés ici et là)


une petite poche pliée en origami renfermait ce que j'ai d'abord pris pour une sorte de bombe à eau ... vous verrez à la fin ce que c'était vraiment !



Ci-dessus, imaginez cette petite déco de Pâques (trouvée dans une deuxième enveloppe origami) tout en papiers découpés, peints et collés, faisant environ 5cm de haut seulement !


une autre poche cache des plumes et étiquettes en papier, à utiliser comme support de nouvelles réalisations ...


Et voici donc pour finir, l'origami mystère gonflé selon les instructions : oh, un lapin !!


En bref, l'ouverture de ce joli envoi ne fut que plaisir, et j'espère que les autres acolytes de la ronde auront aimé aussi leur part.
Je vous montre prochainement ce que j'ai envoyé à Sandrine ...

lundi 10 avril 2017

mobile japonais : 2/2

Après le mobile bleu, le mobile rouge !


(Et devinez quel mobile, quelle couleur, a ma préférence ?!)


En particulier parce que, sur celui-ci, je n'ai pas oublié de mettre autant de perles que je le voulais (et j'avais un peu oublié sur le précédent ...) !
Donc j'ai utilisé des perles en bois mais aussi des perles en papier fabriquées au fil du temps et stockées depuis un bon moment ...


Dans tout ça, il y a quelques papiers authentiquement japonais, mais surtout beaucoup de papiers de récup : comme l'autre fois, des "intérieurs" d'enveloppes de sécurité (comme l'hexaèdre ci-dessus en bas à droite), des partitions anciennes, des chutes de papier de scrapbooking ...



Et tout cela est parti, mi-cadeau de naissance, mi-"récompense" de mon concours d'art postal, chez sa destinataire. Dans un carton un peu orné (on ne se refait pas : impossible d'envoyer un emballage tout nu !)



Au passage, campagnarde que je suis, j'ai découvert une nouveauté (enfin, vous me direz peut-être que ça existe depuis 10 ans !! mais je ne crois pas ...) de la Poste : l'affranchissement de Colissimo en ligne ! Je suis trop contente de cette découverte, moi qui lutte toujours pour tomber en face des horaires riquiqui de l'unique antenne postale du coin (ouverte de 10 à 12h30 en semaine ... trop pratique quand on bosse)
Du coup, non seulement je peux imprimer tranquillement mon petit bout de papier le soir, mais en plus je peux décorer mon emballage autour ... Car essayez de préparer un joli paquet AVANT d'aller à la Poste : ils vous collent toujours leurs foutues étiquettes en plein dessus ! Bref, cette fois, mon paquet est comme je le voulais (autrement dit : assez joli pour finir, comme c'est son destin, à la poubelle -haha !).
Et en plus, il suffit ensuite de déposer son paquet dans sa PROPRE boite aux lettres (vous m'avez vue passer, à 10h du soir, en tatannes, pour m'autodéposer un paquet dans ma boite à lettres ?!) et il sera récupéré le lendemain matin par le facteur qui se chargera du reste !

Décidément, l'ère du numérique n'a pas tout gâché, puisqu'on peut désormais s'envoyer des mots et des colis doux encore plus facilement !


mercredi 5 avril 2017

ProjetDIY #18 : mobile d'inspiration japonaise

Vous en avez déjà vu ici, mais j'aime bien offrir aux bébés nouveaux-nés (ou plutôt à leurs parents) des mobiles d'origami. Comme on ne sait jamais de quel accessoire utile il y aura besoin, je m'autorise l'inutile et en général, ça trouve assez bien sa place.

Et en plus, en mars, c'était pile dans le thème du ProjetDIY
(... où l'on constate amèrement qu'on est en retard d'une bonne semaine ... no comment)


La recette est presque la même que la dernière fois : quelques grues japonaises aux petits oignons, des perles pour assaisonner, et des formes géométriques.


Pour les grues, les tutos grouillent sur internet et dans le moindre livre d'origami. Si en plus, le papier est en provenance directe du Japon, on est bon pour le ProjetDIY !!


Par contre, je ne croise pas si souvent de jolies formes géométriques en origami non modulaire (c'est-à-dire qui ne soient pas faites de plusieurs modules de papier emboités). Cet hexaèdre ne sera peut-être pas considéré comme un véritable origami par les puristes (quoi que ...) puisqu'il est plié dans une longue bande rectangulaire et non dans un carré, mais il en a tout l'air une fois terminé !


C'est donc ce petit pliage tout simple mais dont les explications ne courent pas les rues, que je vous explique aujourd'hui, en images dessinées par moi-même (et mon petit nordi) avec toute l'ampleur de mon incompétence - je vous demande donc votre indulgence face à mes schémas basiques !

-----------------------------------

L'hexaèdre en origami

Il faut : une longue bande de papier.

Epaisseur, largeur, et longueur sont à votre choix mais plus la bande est large, plus il faut qu'elle soit longue aussi. Ainsi, pour être à l'aise à l'étape du montage final, il faut que la bande ait au moins une longueur (grand côté) égale à 7 fois la largeur (petit côté).

On marque sur cette bande les plis suivants, en bleu sur le schéma (il s'agit à chaque fois de diagonales de carrés, même si mes traits ne sont pas ici totalement justes !). Les petits chiffres ne nous servent pas pour l'instant ;) ...
J'ai volontairement laissé sur mon schéma le dernier trait non fini : il se peut que votre bande ne tombe pas juste par rapport aux plis marqués ; c'est-à-dire que l'on n'a pas un "joli" triangle à la fin pour terminer, mais ce n'est pas grave, vous recouperez si besoin à la fin, ou plierez seulement le surplus.

Tous les plis sont à marquer dans le même sens : notre bandelette a donc tendance à s'enrouler un peu sur elle-même.

On passe ensuite au montage final, et c'est là qu'il vous faut vraiment avoir la bande de papier en main pour visualiser votre figure qui prend forme, car les images peuvent ne pas être parlantes. 
Il s'agit d'amener le segment 1 le long du segment 2 : cela apporte du volume au bout de la bandelette (on observe une pyramide). On peut relier ces 2 segments par un très petit bout de scotch, il ne se verra pas à la fin.
Le plus dur est fait !! Il suffit ensuite d'enrouler la bandelette autour de la forme ainsi constituée. On vient d'abord aligner les segments 3 contre 4, puis 5 contre 6, et on continue tout autour de la forme.

Pour finir, lorsqu'on arrive au bout de notre bandelette, on glisse l'extrémité dans une fente entre 2 enroulements. Selon la longueur de votre bande, il peut être nécessaire de replier les derniers plis sur eux-mêmes, cela donnera une languette à glisser plus ferme.

Pour le résultat final, voir les nombreuses photos ci-dessus !

-------------------------------------------------------

J'espère que ce tuto en images vous aidera, je peux vous assurer qu'aussi basique soit-il, j'ai bien tiré la langue dessus !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...