vendredi 1 juillet 2016

du rose et des fleurs ?

Oui, mais dessinés (ouffff ...) aux crayons aquarellables.

d'après photo ... des fleurs inconnues

d'après nature ... des pois de senteurs, que voilà :
(évidemment, mon dessin n'est qu'un "extrait" ...)





mardi 28 juin 2016

Let's celebrate (Projet DIY juin)

L'été ... les barbecues au jardin, les picnics au bord des lacs, les fêtes ici ou ailleurs ... quoi de plus indiqué pour se mettre dans l'ambiance que la traditionnelle banderole de fanion !


Des chutes unies et imprimées, un gabarit triangle et un peu de couture (pourquoi pas avec ces astuces-là publiées ici précédemment) ; des amis et des bons petits plats ... et c'est la fête !



Tuto pour ceux qui ne connaitraient pas le principe :

-des triangles équilatéraux de 16cm de côté découpés dans toutes sortes de chutes de tissus
-mis par paires, endroit sur endroit
-on coud sur 2 côtés seulement à 0,5cm du bord
-on retourne sur l'endroit et on aplatit bien au fer à repasser. On peut si on veut fermer le côté ouvert par une nouvelle couture (elle sera de toutes façons cachée ensuite, donc on se contente de laisser les 2 bords envers sur envers)
-on plie un ruban en 2 et on glisse les triangles côté "moche" dans cette rainure
-on coud à quelques millimètres du bord pour bien enfermer les triangles
-on accroche au mur et on admire !

Je participe avec cette modeste réalisation au Projet DIY de juin "Let's celebrate !"


lundi 27 juin 2016

Urban Jungle Bloggers 06/2016

Découvert chez L'usine à bulles, le défi des Urban Jungle Bloggers m'a fait envie ! Surtout grâce aux belles photos de Lauriane ...
Alors me voilà partie pour l'édition de juin dont le thème est 1 plant 3 stylings.


Comme j'aime bien mes quelques petites succulentes achetées 1€ en supermarché et qui ont bien grandi, j'ai pris l'une d'elle, une sorte de crassula je crois.

Premier décor : au milieu de ma collec' de verreries anciennes et autres babioles ... il y a finalement peu de "mange-poussière" à la maison, mais ils sont tous au même endroit ! On trouve donc des récipients de chimie donnés par mon père et trouvés dans son labo lors d'un grand ménage, des flacons de parfum ancien ou venu d'ailleurs, des piluliers marocains, et une bizarrerie en bois (à droite) : une fausse mini-bouteille qui contient des aiguilles à coudre !


Deuxième décor, du minéral et rustique ; dans une petite niche et en compagnie de ma chaussure en argile.


Troisième décor : de la couleur, de la couleur et encore de la couleur ! Ma crassula est en compagnie d'une autre succulente (un peu desséchée à vrai dire, donc cachée derrière ... je n'arrive pas à la sauver malgré des alternances de période d'arrosage et de "sécheresse" volontaire pour tester ses goûts, je ne sais pas ce qu'il lui faut ...) et d'un bouquet de pois de senteurs qui se vrillent sur elle. Tous les trois sont sur la nappe de la table du salon ; dans cette grande pièce blanche, ça fait une chouette tache de couleur.


mardi 21 juin 2016

défi gravure juin 2016 : mandala


Les défis ont ceci de bizarre qu'à la fois, ils nous poussent à faire, et en même temps, ils créent une sorte de stress (de la date, d'inspiration ...) totalement hors de proportion !
Et donc, encore une fois, mon tampon gravé est publié sans aucun rapport avec son exécution, j'attendais de trouver un projet précis pour l'utiliser, mais l'idée n'est pas venue, tant pis.


Dans les premiers jours de juin, j'ai eu quelques heures de temps mort imprévu, avec un peu de stress ; et la réalisation du mandala est en fait apparue dans toute son originelle évidence. Car sauf erreur de ma part, le mandala est au départ une production artistique dont le processus compte davantage que le résultat, en lien avec une recherche de sérénité.
Donc mon mandala a tout bon, de ce côté-là !
De même, il a été fait totalement à main levée en improvisant, ce que je trouve finalement plus "facile", moins stressant que de suivre un dessin tracé. On voit donc nettement les irrégularités, mais je trouve que la forme générale n'en pâtit pas spécialement.


Par contre, comme dit plus haut, une des propositions de notre défi gravure de l'année était d'avoir un objectif concret pour notre tampon ; mais je n'en ai pas. J'ai simplement eu envie d'expérimenter l'impression en blanc sur fond sombre (d'où achat d'un encreur de plus, et oui, obligée !).
Le résultat rejoindra donc mon stock de cartes à envoyer à toutes occasions !

samedi 18 juin 2016

série jersey #2 : les utilitaires

Vous êtes prévenu(e?)s, rien de magnifique aujourd'hui, mais je suis ravie de ces 2 trucs vite bouclés (le bonheur d'avoir une vraie bonne machine à coudre qui avale le jersey sans broncher !) et bien pratiques.
Non, je n'ai pas oublié de mettre le vêtement voulu sur mon mannequin pour vous le montrer ! Ce que je veux montrer, c'est justement la housse !

de face, ma housse laisse transparaitre les boutons de réglage du mannequin
et elle flotte un peu à la taille mais j'avais la flemme de la reprendre
alors que ça ne change rien à l'usage !

Assez utile sur un mannequin réglable plein de jointures pas jolies et laissant entrer la poussière dans les interstices. Rien d'extraordinaire, mais c'est l'occasion de parler du petit tuto fait par Lauriane qui en 2-3 astuces permet d'avoir une housse bien ajustée (pas tout à fait comme moi, donc !) et assez nette. Plus jolie en tout cas que le bleu criard de départ.

de dos

Donc merci à elle, son article a été le coup de pied aux fesses pour que je fasse ma housse (qui sera lavée régulièrement, au lieu de voir mon mannequin s'empoussiérer et résister au chiffon pour cause de poussière prise dans les fibres de son revêtement). Je l'ai un peu "améliorée" ou du moins complétée par l'ajout d'une coulisse en bas qui permet de resserrer la housse et éviter à la poussière d'entrer dans le mannequin (le mien, bas de gamme, est ouvert largement dessous, et était plein de toiles d'araignées, la honte !)


Dans la lancée "cousons des trucs pas très beaux mais utiles" (et en jersey, rapport à l'aiguille haha !), j'ai bricolé dans diverses chutes et récup (le rouge vient d'un vieux tee-shirt) un grand tee-shirt/robe de nuit.


On ne parle donc pas d'élégance ici, mais c'est toujours mieux que l'ancien dont les coutures se défaisaient ! Et c'était une occasion d'écouler ce bout de jersey très "noëlesque" qu'on m'avait donné.


J'ai fait plus de découpes que strictement nécessaire (par exemple pour les manches) pour le plaisir d'expérimenter un peu le vêtement fait en patchwork de tissus.
Le patron est toujours le même (je ne vous ai pas tout montré au fil des mois, mais je couds tous mes "trucs-de-nuit" avec le même patron, cf ici !). C'est à dire la robe D du Stylish Dress Book 1.


... Et après ça, j'ai changé d'aiguille et cousu du tissu non jersey ;)


mercredi 15 juin 2016

série jersey #1 : Cannelle noire

Je suis la reine des flemmardes : quand j'ai installé mon aiguille de machine à coudre pour une spéciale jersey, j'ai tellement la flemme de la changer que j'en profite pour coudre 3 trucs en jersey à la suite ! Même si certains projets sont particulièrement peu enthousiasmants, ils prennent le pas sur la suite de la liste "plaisante" uniquement pour éviter de changer d'aiguille !


Voilà donc la pièce maitresse de cette série (disons la couture intentionnelle du départ) : ma veste Cannelle à moi ! Pas question de voir tous les jours sur le dos de miss A la veste originellement prévue pour moi, et pour ma part me contenter d'une vieille loque !
Je la voulais sobre pour aller avec tout et j'ai donc utilisé un jersey noir, mais finalement je trouve qu'elle est presque trop "classe" portée sur un jean mou comme ici !
Cette fois-ci je suis entièrement satisfaite de la taille de la veste et son adaptation à ma morphologie ; mais j'ai fait pas mal de modifications (la couture maison est faite pour ça après tout).

oh, un fil blanc qui se balade sur le col, quelle élégance !

Voici ses caractéristiques :
-taille 40
-ajout de 2 cm au milieu de la pièce dos ; la couture épaule est du coup très légèrement tombante sur le bras, mais je ne crois pas que la veste donne pour autant l'impression d'être trop grande pour moi
-élargissement des manches en faisant pivoter la pièce de patron comme sur la méthode proposée par la créatrice (décalage d'1cm au départ en haut, la partie poignet de la manche est donc assez considérablement élargie par rapport à l'originale et cela me va bien)
-longueur maximale proposée dans le patron (doit correspondre à la taille 46 de mémoire)
-ajout de poches plaquées


Et maintenant je voudrais transformer un deuxième coupon de jersey que j'ai, en gilet de ce type facile à porter dans un style décontracté, et si possible avec un patron gratuit ! Je sais qu'il en existe à la pelle, du coup je voudrais bien vos pistes de patron testé et approuvé pour ce genre de gilet.


Et comme j'ai eu bien malgré moi pas mal de temps ces jours pour écouter de la musique, et que j'aime bien en découvrir de nouvelles sur les blogs, je vous laisse avec ceci : True Sorry d'Ibrahim Maalouf.

faire les 100 pas tête baissée dans les fossés de sa rue, ya que ça de vrai !

lundi 6 juin 2016

croquis et bidouilleries

Le dernier épisode d'un lointain défi ayant eu raison de ma persévérance, j'avais bel et bien laissé tomber ce joli carnet qui m'avait servi à dessiner. Comme il n'y avait pas de fil conducteur à cette expérience dessinatoire, j'ai eu envie de reprendre l'affaire en retombant, au gré des rangements d'étagères, sur le fameux carnet. Je vous montre donc aujourd'hui de très vieilles choses et des plus récentes, sans aucun cohérence !

collage et feutre fin

feutre fin et crayons de couleur d'après un livre sur l'histoire de la mode

feutre fin et crayon d'après nature

et deux croquis aux feutres fin et large d'après nature
(comprendre : je m'occupe en "surveillant" les enfants qui jouent)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...