lundi 18 janvier 2021

petit licornon

Les Noëls se suivent, et le fait-main perd du terrain pour les cadeaux aux neveux ... car autant je trouve cela facile d'offrir du fait-maison aux petits, autant pour les ados (et surtout pour les ados GARCONS qui sont la majorité chez nous !) ça se complique !

Bref, quand le tirage au sort entre cousins nous a attribué un petit mignon de 5 ans, l'idée était assez facile : un déguisement. Par contre, quand on a associé cette idée avec son autre centre d'intérêt du moment (les licornes), j'ai eu un peu des sueurs froides ! Mais ma foi, un petit défi couture est toujours le bienvenu !


Ce fut l'occasion d'exhumer de mes placards un livre jamais vraiment utilisé qui est ici tombé à pic : "Vêtements d'enfants, créer ses patrons" de Carla Hegeman Crim. J'ai téléchargé les patrons nécessaires dans la taille voulue : patron de combinaison, et patron de tunique. En suivant les conseils donnés, j'ai pu assembler le tout pour créer la combinaison à manches longues de base.


Puis, j'ai trouvé ailleurs dans le livre les explications pour créer une capuche.
Je n'ai eu plus qu'à m'amuser avec les détails : oreilles, corne, crinière et queue !

Les oreilles sont des triangles doublés (volontairement sans surpiqûre tout le tour pour leur laisser le gonflant dû à l'épaisseur des tissus), repliés sur eux-mêmes et cousus sur l'extérieur de la capuche.
La corne est un triangle isocèle d'une petite vingtaine de centimètres de haut, fixé à la main de manière à pointer vers l'avant (comme les vraies licornes, donc !)

La crinière a été faite très simplement : de longs rectangles dans 3 couleurs différents, assemblés par un de leurs longs côtés ; le tout pris dans la couture dorsale. Une fois l'habit terminé, j'ai créé des entailles aux ciseaux tout le long pour créer les brins de la crinière.


Pour la queue, c'est pareil : des longs rectangles assemblés cette fois par un de leurs petits côtés, cousus sur le dos (je ne voulais pas la prendre dans la couture car en cas d'agrippage intempestif, cela risquait d'arracher toute la couture) puis enfin débités en longues bandelettes en entaillant et déchirant le tissu tout du long.


Le tissu blanc est un couvre-lit en piqué de coton blanc qu'on m'avait donné, car un peu taché. Il y avait largement de quoi couper un habit d'enfant en taille 6 ans ! J'ai même eu de quoi refaire les manches qui, au premier jet, étaient beaucoup beaucoup trop étroites !


Mes photos ne sont vraiment pas belles, mais je n'ai eu le neveu sous la main que quelques minutes, à l'intérieur et le soir, donc pour voir la licorne en 3D, c'est vite fait, ci-dessous :

quel dommage d'avoir dû flouter sa bouille,
il est à croquer, ce petit licornon !

Un vrai régal à coudre, comme toujours ! Par contre, toutes ces épaisseurs ont presque eu la peau de ma machine, elle est maintenant partie à la grande révision bien nécessaire après toutes ses heures de vol !

samedi 9 janvier 2021

cadeaux d'argile

 Voici déjà le retour de la poterie ! Quelques pièces, plus ou moins réussies mais qu'importe, ont servi de cadeaux de Noël.

Tout d'abord, un bol tourné raté (vous voyez ces espèces de plis près du fond ? c'est LE geste de trop qui a menacé de transformer en vieux tas irrécupérable mon bol en cours !) ; mais dont l'étape émaillage m'a pemis de tester un effet que je trouve joli.


J'ai appliqué de la cire, qu'on utilise pour créer des réserves, au pinceau et en forme de motifs végétaux. Puis j'ai émaillé avec cette couleur foncée qui n'est pas forcément très glamour au premier abord, mais qui permettait de bien faire ressortir le motif et la couleur de la terre.
Le résultat me plait bien ; et j'ai utilisé ce bol pour y installer une petite plante.


Il y a ensuite ce serre-livre fait pour mon fiston. Il avait besoin de cet objet à une époque où je n'ai pas pu en trouver dans les magasins accessibles, alors c'était un petit défi tout trouvé lors de ma première séance de modelage de terre !
Ce serre-livre aussi est un peu raté, du moins il n'est pas comme je l'espérais. Je l'avais imaginé avec une pile de 3 dés (le long du côté vertical) puis 1 dé tout seul en rappel sur la surface horizontale.


Malheureusement, le dé le plus haut n'a pas tenu collé à la 1e cuisson. Je l'ai donc enduit d'émail à part, et le "maître potier" devait le poser sur la bonne pile au moment de la 2e cuisson, il se serait alors collé aux autres. Mais il s'est trompé, et a formé deux piles de deux dés, ce que je trouve nettement moins esthétique ... mais l'objet garde son efficacité, donc tant pis !


Au moins, on voit de quoi il s'agit quand même !

Enfin, j'ai réalisé deux mini objets de rien du tout, mais bien pratiques : des repose-pinceaux. Quand on utilise en alternance plusieurs pinceaux (pour une question de taille ou de couleur de peinture), on ne sait jamais trop où poser celui qui ne sert pas, ça a tendance à rouler et venir tacher la feuille, oups !!


Grâce à ces petits objets qui ne payent pas de mine, le problème est réglé ! Si je devais en refaire, je les ferais moins hauts et avec des encoches plus larges (là encore, je me suis fait piéger par le rétrécissement de la cuisson !)


J'ai gardé le blanc, et le bleu a été offert à ma fille avec une palette d'aquarelle que je lui ai composée moi-même (en recyclant une jolie boite métallique, que j'ai garnie de godets remplis à l'aide des mes aquarelles en tubes).


vendredi 1 janvier 2021

bonne année, poils aux pieds et petits papiers

 

J'ai passé pas mal d'années à trouver la tradition des voeux un peu stupide, mais finalement, maintenant que sa version "à l'ancienne" (=en papier), est en perte de vitesse, je joue les démodés et je m'amuse à bricoler quelques cartes pour les amis lointains ou un peu moins lointains...

Elles ont un petit air de famille avec celles de l'année dernière car j'ai pioché toujours dans le même genre de fournitures : fond en carton rustique des enveloppes très épaisses reçues dans l'année, chutes de jolis papiers ou d'emballages texturés, formes et découpes reçues de diverses amies équipées de machines de découpe.







Je suis curieuse : quelle est votre préférée ?
(si tant est que vous ne trouvez pas tout cela à peine digne de la poubelle !)

Et aussi, vous envoyez des voeux, vous ?!

dimanche 27 décembre 2020

défi aquarelle d'hiver

Ce n'est pas la première fois (et sans doute pas la dernière !) que je suis les propositions aquarelle de Marie Boudon. Elle dispense des cours payants mais offre aussi régulièrement des défis guidés gratuits. Les propositions peuvent sembler parfois basiques, mais je les trouve suffisamment inspirantes pour que ça soit aussi l'occasion de se remettre le pied à l'étrier, tout en glanant quelques astuces, et en partageant avec les autres participants. On peut aussi toujours mettre les idées à sa sauce personnelle plus travaillée si on le souhaite !

Voici donc 8 pages peintes fin novembre sur le thème de l'hiver, au sens large !

un paysage d'hiver
- où l'on apprend à créer un halo pour évoquer la lumière de la Lune,
 et à figurer l'effet de la neige ...

les boules du sapin pour lesquelles j'ai complexifié la proposition ;
je n'ai pas découpé les boules pour les coller ensuite sur un fond, mais peint le fond sur la même feuille.
J'aime beaucoup les boules bleue, rose et verte !

pour cette boule bleue, j'ai mis beaucoup d'eau puis posé des taches de divers bleus et noir;
et une fois sec créé l'effet de relief aux feutres fins noirs et blanc,
et enfin parsemé des confettis au feutre doré !

même technique (beaucoup d'eau, des taches de couleurs dessus) pour des rendus bien différents !

la proposition était très basique, je l'ai gardée plus ou moins telle quelle
- en reprenant des couleurs et motifs déjà utilisés au précédent défi !

un paysage enneigé entièrement à base de figures géométriques,
disposées plus ou moins au hasard
(et avec de la fumée pas très réussie !)

une guirlande de feuilles et baies que l'on comble ensuite avec la couleur de fond (indigo),
le rendu est un peu brouillon mais fait quand même un joli cadre
pour cette vieille photo de famille bien de saison !

un pêle-mêle de motifs de saison aux couleurs volontairement vives
qui m'a permis de découvrir de petites astuces pour tracer un oiseau vite fait bien fait !

la page qui me convainct le moins ...
je n'ai pas réussi les effets de neige et de lumière projetée par le chalet
- en partie parce que mon papier boit trop vite l'eau ...

un petit bouquet final pas trop hivernal dans ses couleurs,
mais qui proposait de reprendre des motifs vus ça et là
dans les autres pages, très astucieusement !

mardi 22 décembre 2020

céra-magique !

Grâce au meilleur cadeau de ma vie toute entière (offert par mon cher et tendre), j'ai pu m'initier à une technique qui me fait rêver depuis toujours : la poterie, ou céramique, ou comme on a envie d'appeler ça.

Comme prévu, je suis totalement tombée amoureuse de la chose ; j'ai pu passer 2 journées différentes à modeler, puis j'ai émaillé mes petites bidouilles. On a le droit (je le prends moi-même !) de trouver ces premières productions horribles, tellement elles sont irrégulières, difformes, minuscules ... mais c'est vraiment de la magie de voir ses pièces sortir de la cuisson d'émaillage toute lisses et brillantes et transformées !

En particulier, j'étais - et suis toujours - fascinée par les réalisations au tour, mais c'est incroyablement difficile ! Quand on voit un potier tourner, ça semble si simple ; alors que la réalité, c'est qu'il suffit d'un micro-geste de travers pour envoyer valser la forme et se retrouver avec un tas de boue irrécupérable !

D'ailleurs, même sans réaliser des objets au tour, mais simplement en les modelant à la main, on n'est pas exempt de déception sur la forme : nombre de mes bols ou tasses bien circulaires se sont retrouvés ovales après cuisson ... sans parler du fait que ça rétrécit furieusement !

Et l'émaillage ! Parlons-en ! Une simple peinture ?! Pas du tout : non seulement on n'est jamais trop sûr du rendu de la couleur, mais en plus si on en met un poil trop, ça risque de massacrer l'objet à la cuisson en le fixant à la sole du four.

Enfin, je reste fière comme Artaban de mes machins qui ne servent à rien (car trop petits !).

Bon, je n'ai pas tout à fait mis mes pièces au rebuts quand même ; puisque certaines sont recyclées en pots à fleurs (c'était d'ailleurs l'idée de départ pour les 2 pièces de gauches ci-dessous)



La première est émaillée avec un bleu de cuivre qui donne des nuances allant jusqu'au rose, celle du fond en vert céladon et la dernière avec un émail nommé tenmoku, brun-noir, qui donne de belles variations dans les creux.



Toujours pour les plantes -mais d'intérieur alors que je les visualisais pour le potager- de petites bébêtes : j'avais prévu un trou dessous pour les piquer sur des bâtons ou tiges de métal, mais les sujets sont ressortis tout petits, et le trou presque comblé par l'émail ... sans parler du fait que les couleurs sont plus ternes que je ne le souhaitais. Donc mon petit bestiaire reste à la maison pour l'instant !



Enfin, j'avais besoin de petits porte-savons à glisser dans le coin des lave-mains de nos toilettes, donc j'en ai réalisé des sur-mesure ! Leur surface est un peu irrégulière (même si les motifs réalisés avec une roulette emporte-pièces sont voulus !) et les coins du rouge se sont affaissés à la cuisson ; mais ils remplissent leur office.

Bref, enchantée je suis, et ma 2e fournée est meilleure, vous verrez ! Cela dit, je ne lâche pas l'affaire pour le tournage, je vais continuer à travailler dessus. Et je vais enquêter aussi pour avoir des couleurs plus belles et intéressantes ...

vendredi 18 décembre 2020

un demi-inktober 2020...

C'était il y a 2 mois, un siècle, une éternité ... !!! bref, c'était avant que le confinement n°2 n'ait la peau de mes énergies créatives.

Comme d'autres années, j'avais tenté de participer au projet "inktober", un mot par jour pendant les 31 jours d'octobre pour dessiner à l'encre avec des illustrateurs amateurs ou célèbres.

Mes réalisations précédentes :
-2019 : 1 et 2 
-2018 : 1 et 2
-2017 : 1, 2, 3 et 4

Cette année, je n'ai pas réussi à tenir longtemps, mais quelques pages m'ont bien plu quand même.
J'ai combiné la proposition officielle et une ou 2 (selon les jours) autres listes alternatives ; histoire de me donner davantage d'idées (je trouve que 1 seul mot tend à être illustré de façon littérale, alors que 2 mots, qui n'ont rien à voir, cela crée déjà une petite histoire)

lune / poisson (ha bon, pas possible ?!)

"wisp" = feu follet / maison

panier / biche / rempli

radio / forêt / éclosion

lame / oiseau / gingko

loup / rongeur / croissance

fantaisie / regard (bien raté, haha !) / champignon

1-"throw" (un de ses sens est "tourner") / fleur / papillon
2-dentelle / buste / dent

1-"slippery" (un de ses sens 'slippery elm' = orme rouge) / arbre
2-répugnant / chemin / pomme
3-espoir / félin / ciel

1-"armor" (qui veut dire 'armure' mais qui m'évoquait la marque bretonne de marinières Armor Lux !) /
grand-mère / divinité
2-dune / toit / lotus

Ce que j'adore, c'est que ça donne des scènes complètement dingos, dignes des cartes du jeu "Dixit" !

dimanche 22 novembre 2020

aquarelles et dessins - septembre-octobre 2020

En septembre-début octobre, sur la lancée créative de l'été, j'ai continué à dessiner et peindre comme une acharnée, au gré des propositions trouvées sur Instagram et qui fleurissaient sans faiblir.

Il y eut ainsi :

-le défi "belles plantes" : une série de photos d'inspiration à reprendre à sa guise, sur le thème femme + plante/fleur
 
aquarelle et feutre fin
j'ai respecté d'assez près la photo d'origine

aquarelle et feutre fin
par rapport à l'original, j'ai enlevé tout le décor feuillu qui était dans le fond

aquarelle et feutre fin
j'ai remplacé le flou végétal du fond par une invention pseudo-Art Nouveau :
le visage de profil avec sa couronne de fleurs me faisait tellement penser aux oeuvres de Mucha !

taches grossières à l'aquarelle sans croquis préalable, puis reprise aux crayons de couleurs

aquarelle + feutre
un style qui m'évoque une case de BD ...

et ceci est un peu LE raté de la série :
j'ai voulu interpréter la photo en suivant le code couleur d'un autre défi (jaune et indigo seulement)
mais c'est un peu morbide !

-un amusement créatif à base d'éléments du quotidien proposé par Ludivine Alligier

stylo plume à encre
(oui, j'ai 3 stylos plume avec chacun sa couleur d'encre dedans !)
pour une proposition de représenter de la vaisselle -
que j'ai remplacée par mes bouteilles et bocaux sur mon bureau

aquarelle et stylo plume à encre -
composition à partir de l'étude des diverses formes présentes sur des photos de végétaux

aquarelle et feutre -
Les étapes furent les suivantes :
-quelques traits vifs et aléatoires avec 3 couleurs d'aquarelle
-dans cet aléatoire, j'ai vu vaguement un oiseau, une chouette !
-puis je me suis "occupée" des traits inutiles dans l'oiseau avec des formes géométriques
J'aime bien le résultat, un peu style tatouage !

-un défi "été indien" avec des propositions très variées, souvent mélangé à un 2e défi automnal aux propositions plus classiques

aquarelle et feutre fin
chaque vignette reprend une photo parmi une banque d'inspiration

aquarelle uniquement
j'ai croisé 2 propositions : visage de profil et couronne d'automne

un amusement dans des chutes de papier !
aquarelle, détails au feutre fin, découpage, et mise en scène !



une aquarelle pour laquelle j'ai vraiment beaucoup pris mon temps ;
soignant le crayonné de départ puis les différentes étapes de peinture,
contrairement à mon habitude plus spontanée !

aquarelle
les thèmes exploités ici sont : couronne + citrouille + eucalyptus + zinnias !

aquarelle
d'après les thèmes citrouille + amanite + suzannes aux yeux noirs

-un "stage" proposé par Marie Boudon (qui enseigne l'aquarelle), à propos des gestes de base. Même si je ne suis plus vraiment débutante, en tant qu'autodidacte un peu gênée par le manque de technique, c'est très intéressant de revenir peaufiner les bases.

les dégradés par dilution avec de l'eau,
que j'ai agrémenté d'un bouquet suggéré dans un autre défi

les mélanges, que j'ai répétés au-delà du "nécessaire" et
décorés de quelques doodles

les superpositions et transparences
qui m'ont servi de fond pour des cèpes correspondant à un autre défi

les "marques" de pinceau, petits gestes qui peuvent être très expressifs.
J'ai choisi de les disposer en rond et d'ajouter des détails au feutre pour les "végétaliser" encore plus.

les fusions.
(Bof.)


Bref, une saison frénétique, qui aura été suivie d'une fin octobre, début novembre à sec en termes d'inspiration et d'envie !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...