dimanche 24 septembre 2017

défi gravure septembre 2017 : dans le ciel

Malgré les promesses, je ne reviens pas pour parler fabrication de papier maison, mais "simplement" gravure ... La rentrée est passée par là, on se satisfait du présent, et les "grands" projets créatifs verront leur heure une autre fois !


Pour septembre, j'ai un peu cogité (j'aime les tampons papillon mais j'en ai déjà fait un) et puis le magazine Flow qui passait par là m'a rappelé, sur sa couverture, une envie de tampon plus ancienne : la libellule ! J'ai mis un petit paquet de temps à réussir le dessin préliminaire, comme on peut le voir ci-dessous ! J'ai aussi laissé tomber les pattes, au passage.


Car le bon ratio ailes/corps m'a paru difficile à trouver ! Bref, finalement, une fois le dessin finalisé (au centre ci-dessus), il m'a encore fallu trouver le moment où la liste des "choses à faire" a cessé de me culpabiliser (il semble toujours y avoir plus urgent à faire que de "s'amuser" à graver, n'est-ce pas ?!)


Voilà donc le tampon fini, et justement à la date où la "phrase du jour" (dans le calendrier offert par Flow) était illustrée d'une libellule ! La mienne est un peu raide mais ma foi, pour le peu de temps consacré à la gravure, j'en suis bien contente. Je vous la livre brute de décoffrage pour rester dans les temps de la proposition du défi (septembre) mais j'ai une idée d'utilisation qui, j'espère, verra le jour prochainement !

Bref, on n'aura jamais autant parlé du temps qui passe trop vite sur ce blog ! A bientôt (ou moins bientôt ... !)


mercredi 6 septembre 2017

papiers faits de riens

In extremis avant la fin des vacances, j'ai pu proposer aux enfants volontaires une activité "papier fait maison". En fait, des 3 partants au début, seul un a fini l'activité avec la réalisation effective de papier ! Mais il s'est régalé !



Avec uniquement des rebuts, on peut faire d'intéressantes feuilles de papier rustique. Nous avons donc utilisé des feuilles de papier machine imprimées qui auraient dû aller au recyclage ; des feuilles de papier de soie (trouvées dans les boites à chaussures) dont une série de feuilles beiges et une série rouges. Puis pour agrémenter nos feuilles, nous avons pioché dans le jardin, même si la canicule ne nous a pas laissé beaucoup de végétaux bien vigoureux (pétales de rosier et tournesol, trèfle et herbe plus ou moins sèche !)



On a pas mal bidouillé en testant des épaisseurs variées (ça va de la peau d'éléphant au papier à cigarette, nos feuilles !), et des couleurs plus ou moins contrôlées ...



Et pour finir, ma photo préférée où l'on voit bien la texture du papier et la finesse des graines de pissenlit !


A suivre, je vous montrerai comment on a fait ... il existe déjà plein de tutos sur internet, mais ça en fera un de plus ;)
Et puis, il restera à trouver l'usage peu à peu pour ces morceaux aux formes biscornues ...






lundi 4 septembre 2017

gravure en vrac

Portée par l'élan du groupe, j'ai donc gravé d'autres tampons, sans rapport avec les thèmes du mois (je suis un peu bête, moi, j'aurais dû en profiter pour faire d'une pierre deux coups !). Les motifs sont issus d'un livre de l'illustratrice et graveuse Gennine.


J'avoue : j'ai choisi ces motifs pour une bonne raison (l'escargot de la carte Mélanie m'avait bien plu) et une mauvaise (il fallait qu'ils rentrent dans la taille de mes chutes haha !). Le motif "végétal" est un peu conceptuel (c'est quoi ce truc ??) mais j'aime bien !

Et avec, j'ai fait 2 cartes un peu foutraques pour les anniversaires de neveux :

(ya même du stylo doré !! mais ça ne se voit pas tellement ...)

(le proverbe ci-dessus est évidemment bien connu de vous, n'est-ce pas ?!!)

Les supports des cartes sont 100% récup, j'aime bien la couleur sépia des enveloppes et cartons d'emballage avec ces encres marron et blanche.
Ah, et pour info, l'impression sur la 2e carte n'est pas ratée, non madame ! : si l'on voit des traces du motif moins foncées, c'est voulu (comme si c'était un arrière-plan, quoi ...)

vendredi 1 septembre 2017

défi gravure août 2017 : attrape-rêves


Ouf, le mois d'août du défi gravure est fait ! Je trouvais le thème tellement difficile ! Le motif "attrape-rêve" est toujours fort joli (regardez donc ici par exemple pour un attrape-rêve gravé) mais maintenant que j'assume ma "personnalité de gravure" (qui est ... rustique dirons-nous), je savais que graver le motif en positif (ne garder que les contours extérieurs) serait infaisable pour moi -ou du moins que je serais certainement déçue après en avoir bavé des heures !


Donc voilà, j'ai décidé de venir à bout du problème en le réduisant en sous-problèmes (soit un tampon en "kit" !) et en optant pour une gravure en négatif.
En plus, j'ai gravé ce tampon lors de la session gravure en live du groupe défi gravure virtuel ; et j'ai pu essayer les gouges fines des copines.

Après, j'ai réalisé plusieurs encrages, couleurs ou unis, réhaussés de touches de couleurs variées. Rien de follement inventif mais je suis bien contente d'être arrivée au bout du projet sans trop de casse !!

ces pastilles de plastoc attendaient leur heure, ça rend pas si mal ici !

pour cette mise en page, j'ai totalement copié celle que Lila a réalisée pour moi !
j'ai juste pêché sur internet une citation différente, haha !!

et enfin, cette impression-là donne peut-être l'impression de bâclé, mais ... c'est pas vrai !!
le demi-motif est totalement voulu !
et ensuite j'ai repassé les contours des plumes au feutre brillant, même si ça se voit peu ici ...


Au final, je suis contente de mon modeste tampon, et le fait de graver à plusieurs m'a remis le pied à l'étrier après plusieurs semaines sans pratiquer (j'aime bien les défis à plusieurs pour ça).

Lors de cette session gravure de groupe, on a pu comparer nos gestes et nos outils (nos qualités de patience et d'intrépidité aussi !) ...



... s'essayer à de nouvelles techniques, feuilleter nos livres et se donner mutuellement de nouvelles idées (peindre et dessiner à partir d'un livre de broderie ! utiliser des outils connus sur des supports nouveaux)...


... se faire aider de sa voisine ou de Simone !


... et ces folles activités nécessitant bien évidemment du carburant, on a pu échanger aussi des recettes ! (mais sans jamais cesser les activités sérieuses comme on le voit ci-dessous où le dessert voisine avec la plaque de gomme à graver bleue !!)


Ce petit reportage pour dire que créer à plusieurs, c'est tellement mieux ! On repart avec des tas d'idées et d'envies, et des amorces de réalisations face auxquelles on a bien plus de courage que seul (du moins c'est mon cas, moi qui suis souvent bloquée pour commencer une nouvelle réalisation)


Il me reste donc à vous montrer les autres tampons sortis de cette session intense !

mercredi 30 août 2017

collages

Quand je commence à me lancer dans des cartes à base de collage, je n'arrive pas à m'arrêter ! Je sais que c'est un exercice un peu ... "trop facile" mais c'est amusant à faire, et de temps en temps, au bout de 4 trucs un peu fourre-tout, on arrive à être content d'une alchimie de bouts de papier.

celle-ci : je la trouve pas terrible !
mais je voulais montrer à quelqu'un que j'utilise les jolis restes de ses envois ;)
et puis aussi les brouillons de mes tampons (croquis, essais ...) !

j'aime bien celui-là ! va savoir pourquoi ...
(peut-être parce qu'il y a des choses qui se mangent, haha !)

et enfin, cette carte je l'aime ! (et elle est géante, même si ça ne se voit pas là)
l'image de départ (la famille en voiture) fait tout, évidemment !

dimanche 27 août 2017

correspondances estivales #6

Pour finir l'été, voici les 2 dernières cartes reçues :

tampons, collage, écriture de Mélanie ...

patience et découpages de Patricia

Et c'est fini pour cette saison des Correspondances estivales ! Vivement l'année prochaine ... vous en serez, vous ?

jeudi 24 août 2017

récup en cuisine : la moutarde

Quand je regarde ma cuisine, je m'aperçois que beaucoup d'ustensiles sont issus de récup. Mais pas seulement les ustensiles !! Depuis quelques temps, inspirée par des astuces trouvées sur Pinterest, je me rends compte que pour se nourrir aussi, on peut remettre sur le chemin de l'assiette ce qui aurait fini à la poubelle.

Voici donc pour commencer des photos de bouillasse la moutarde !

petit pot de moutarde maison deviendra fond de tarte à la tomate !!

In extremis avant que le pot ne se termine, j'ai pensé à la photo ! Donc vous ne verrez rien de bien beau (euphémisme) mais je transmets surtout l'idée. Je ne peux vous donner de lien vers une recette quelconque car j'ai fait un mélange de choses vues ici et là.

L'idée essentielle est de récupérer, donc : la base de cette délicieuse moutarde est issue du fond des conserves de cornichons ! Lorsqu'un bocal se termine, je ne jette presque plus rien : le vinaigre filtré rejoint une petite bouteille et me sert dans les vinaigrettes. Et les graines qui restent sont stockées dans un petit pot en verre.
Au bout de 5-6 bocaux de cornichons ainsi vidés (les graines même séparées du vinaigre se conservent très très bien de nombreuses semaines/mois au frigo), je peux les transformer en moutarde !

n'est-ce pas qu'on dirait la fameuse moutarde à l'ancienne M*ille ?!

La recette (au pifomètre) :
-3 grosses cuillères à soupe de graines de fonds de bocaux de cornichons
-1 cuillère à café de miel
-un trait d'huile d'olive
-un trait de vinaigre
-des épices : paprika, curcuma ... tout ce qu'on veut !
Et on met tout dans un petit mixer/blender, on mixe quelques secondes ou minutes en ajustant la quantité d'huile pour la consistance, et d'épices pour le goût.

Si l'on trouve que cette moutarde n'a rien à voir avec une belle moutarde lisse et jaune du supermarché, on peut toujours l'appeler un simple condiment ; c'est très très bon quand même !!

mardi 22 août 2017

correspondances estivales #5

Dernières cartes reçues ...

un travail de vitrail venu de Nouvelle-Zélande,
avec plein de petites infos intéressantes sur la culture locale

un motif imprimé grâce à une technique inconnue ... à explorer

aquarelle (je crois) et dessin tout fin par-dessus ... 
d'une toute jeune participante aux correspondances estivales

encore un adorable courrier ludique de Chlouwy,
la valise avec ses petits vêtements (issus de tampons gravés main) !

et sur le même thème du voyage, les découpages-collages
magnifiquement inspirés de Géraldine (aussi à base de tampons maison)

dimanche 20 août 2017

noir-blanc-ocre (des lettres et des dessins)

Quelques dernières pages de mon carnet à dessins et expérimentations ... 
Des alphabets piqués ici ou là : parfois le point de départ ne comporte que quelques lettrines, et je m'amuse à imaginer le reste des lettres ...


D'autres fois, elles sont si compliquées que je m'arrête en route !! Donc, non, je n'avais pas l'intention de faire une page à la gloire du bac(calauréat) mais je pensais mettre des lettres en tous sens sur la page, et puis la patience m'a manqué (peut-être aussi du temps, ce jour-là !) pour continuer au-delà des 3 premières lettres !


Et enfin, dans un élan de rangement de mon bureau, j'ai décidé de faire un sort à des bidules qui, je suppose, ne se trouvent normalement pas sur les bureaux des gens normaux ! Je parle de ces trucs ramassés dans la nature ; écorces, graines, feuilles, plumes et autres...
Ici, le point de départ était la carte réalisée précédemment, et j'ai utilisé les feuilles restantes ainsi que des capsules de graines sèches. Les capsules trop en relief ont d'abord été dessinées. Puis je les ai dépiautées et j'ai collé les graines, j'en ai ajouté de "fausses" au stylo un peu partout et les "couvercles" des capsules de coquelicot, en forme de fleurs/étoiles, ont été collées tout en bas ...


... ou comment tout garder même quand ça ne se conserve pas vraiment ! (inspiration Cécile Hudrisier)

Pour finir, vous avez déjà vu aussi une petite aquarelle réalisée sur le même thème, j'en ai fait une autre plus détaillée avec la plupart des modèles de lampes pris en photo au château. J'ai bien aimé expérimenter pour rendre les reflets métalliques...


vendredi 18 août 2017

correspondances estivales #4

Derniers envois en date ...

Une aquarelle rapide inspirée de la collection de lampes à huile vue au château de Drée ... et son enveloppe pleine d'écritures variées :


Des souvenirs de nature collés, et qui servent de prétexte à des élucubrations marines fantastiques (du sable portugais, de l'écorce de platane des bords de la Saône qui porte encore la trace de peinture indiquant la dernière crue, et des feuilles de ginkgo cueillies à l'automne) :


Et comme le résultat me plaisait plutôt bien, j'en ai fait une autre du même type :


mercredi 16 août 2017

[Balade] Jura-Doubs : du vert et du gris

Encore une piste de balade et visite pour ceux qui aiment sortir des adresses rebattues (enfin, plus ou moins, je parle à l'échelle de la France, parce qu'à l'échelle locale, ces lieux ne sont pas tout à fait inconnus).

D'abord pour les fans d'architecture et de jardin, une adresse qui combine les deux, et qui peut même plaire aux enfants : les Salines d'Arc-et-Senans. Il s'agit d'une "usine" de sel construite à la fin du 18e siècle suivant des principes utopiques de communauté de travail et de vie. 


Le site est déjà impressionnant en lui-même. En plus, un des bâtiments détaille, principalement sous forme de maquettes, le contexte idéologique et historique de sa construction. Ces maquettes ont littéralement fasciné les enfants - sûrement leur côté maison de poupée ! Pour ma part, c'est le caractère visionnaire de l'architecte Ledoux qui m'a passionnée.




L'histoire de l'exploitation du sel est présentée aussi, mais on n'observe pas de machines ou autres techniques de près : tout est sous forme de diaporama ou affiches - qui n'en restent pas moins passionnantes. Les diaporama en particulier m'ont plu car ils utilisent habilement la 3D pour visualiser dans les paysages actuels la vie disparue de l'époque.


Enfin, le site comporte toute une zone de jardins qui donnent lieu à un festival annuel. Nous avons donc admiré les installations de l'année sur le thème de Tintin (même si le concept de départ est souvent un prétexte, c'était amusant aussi de faire la chasse aux détails pour les associer à un personnage ou un album). C'est extrêmement ludique et les réalisations temporaires sont impressionnantes : cabanes d'osier, bassins, objets cachés, reliefs et jeux d'eaux. Rien que pour les jardins, c'est une visite que je ferais volontiers chaque année !


Enfin, le lieu accueille aussi des expos temporaires, donc même si l'entrée est plutôt chère (bien que pour 6 personnes, le tarif famille ait été avantageux : 26€ pour tous), on y passe pas mal de temps, et on peut même picniquer sur place dans des espaces spécialement aménagés et tout jolis (ce n'est pas la table à picnic de l'aire d'autoroute, quoi !). Enfin, signalons que même si le lieu est connu, aucun afflux désagréable de touristes n'est à signaler !

Pour notre part, nous avons poursuivi la balade par la forêt de Chaux, et en particulier par une zone aménagée pour la découverte des vieux métiers. On peut évidemment se balader dans la forêt (bien balisée) mais cette aire est particulièrement intéressante : il reste tout un hameau ancien bien entretenu et mignon comme tout (on a envie de tout dessiner/peindre !), et aussi des "surprises" cachées dans la forêt aux alentours (tout est indiqué, on ne peut pas les louper) telles que l'arbre d'or, l'arbre aux voeux, les dragons de bois flotté etc ... Le site est gratuit, le stationnement facile, et les enfants ont adoré (les adultes aussi !)





Enfin, si vous voulez une dernière adresse dans le coin, on est allés faire trempette sur une petite plage de gravier au bord de la Loue (village de Port Lesney) : c'est tout petit, mignon et bon enfant, mais attention quand même au courant pour les petits.

Et vous, vous avez fait des balades dans "la France profonde" qui valent le détour ?!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...