mercredi 14 décembre 2011

du bô, du bon ... et pas de bonnet



 Du bô et bon, cuisiné loooonguement avec les enfants ...
 avec des couleurs juste à peine un peu chimique ! (une fois n'est pas coutume..)


Bon, on fait les malins avec nos jolis sablés de Noël, mais en réalité j'ai pesté plutôt deux fois qu'une avec cette grrrmmmbbblll de recette ! Merci Pomme d'Api pour la recette à la noix (avec recherche de solution sur internet au moment crucial, les mains pleines de beurre et de farine). Enfin, à la noix ... sans noix mais nulle, quoi ! Donc avis à la population : si vous avez une bonne recette inratable de sablés tout simples, partagez !


Encore du beau, pour des guirlandes de prénoms en tissu :
 

La consigne était marine et rose, ce fut un plaisir de mixer les motifs et les teintes. J'ai testé une méthode différente de , pour obtenir des lettres plus nettes dans leur forme, et aussi parce que j'avais cette fois-ci des lettres "à trou" (A, B, D...). Du coup, elles sont moins dodues. Mais je trouve le résultat sympatoche quand même.






Et quand on aime on ne compte pas ! alors va pour un deuxième prénom !





Usage de chutes garanti !



Un mini "comment-faire" :
-j'ai choisi sur mon ordi une police de caractère qui me convienne en majuscules (Arial, je crois), j'ai écrit mon mot en taille 150 environ et j'ai imprimé, découpé ces gabarits.
-chaque lettre est réalisée sous forme de sandwich : 1 couche tissu, 2 couches polaire (de couleur neutre), 1 couche tissu. J'ai glissé entre les épaisseurs une petite boucle de ruban pour suspendre la lettre ensuite. Dans un premier temps, ce sandwich est de forme vaguement rectangulaire, avec le tracé de la lettre sur le dessus.
-j'ai cousu au point droit sur le tracé de la lettre puis recoupé aux ciseaux cranteurs le plus près possible en évitant de couper la boucle de ruban, bien sûr ! Evider les trous seulement s'ils sont assez gros pour passer les ciseaux.
-j'ai glissé le tout sur un morceau de croquet qui évite que les lettres ne se glissent les unes sur les autres une fois l'ensemble suspendu.


Edit : vos réalisations (clic sur l'image pour arriver chez leurs auteurs)



1 commentaire:

  1. Bon, bon, tu as peut-être trouvé la recette qui va bien depuis le temps, mais en voici deux, issues de mon vieux Ginette Mathiot (© 1955, version poche achevée d'imprimer 1971).

    La première, avec œuf : préparation 20 min, cuisson 30 min
    250 g de faine, 125 g de sucre, 125 g de beurre, 1 œuf, 1 parfum (vanille, citron) 1 pincée de sel.
    Travailler dans une terrine l'œuf, le sucre et le sel. Ajouter la farine. Bien mélanger. Verser sur une planche à pâtisserie ; incorporer le beurre et le parfum. Etendre au rouleau. Couper des gâteaux de forme régulière, faire cuire à four moyen sur une plaque. Laisser refroidir sur une grille.

    La deuxième, sans œuf : préparation 15 min, cuisson 20 min
    250 g de farine, 125 g de beurre, 125 g de sucre, 3 cuillerées de lait, 1 pincée de bicarbonate, 1 soupçon de sel, vanille.
    Travailler dans une terrine le sucre, la vanille, le lait et le bicarbonate. Ajouter la farine, incorporer le beurre. Pétrir à la main. Etendre cette pâte, la couper en gâteaux de forme régulière. Faire cuire à four chaud.

    De mémoire, je crois n'avoir jamais préparé que la première version. Je remplace une partie du sucre et du beurre par de la poudre d'amandes ou de noisettes quantifiée au pifomètre… Attention au temps de cuisson aussi, nos cuisinières actuelles étant plus puissantes que celles d'il y a soixante ans…

    RépondreSupprimer

les petits mots sont toujours lus avec plaisir, et si vous laissez une adresse mail ou l'url de votre blog, c'est encore plus pratique !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...