vendredi 30 juin 2017

qu'il est long le chemin ...

... le chemin vers ce qu'on considère comme la réalisation parfaite (et ce, quel que soit notre domaine d'action). Certes, je vois les progrès accomplis en dessin et peinture ces dernières années. Et même si je regarde passer sur internet des quantités de "meilleurs" travaux, cela ne m'avait jamais percuté autant que ces aquarelles "sans prétention" (pour le néophyte) de la BD Anent, nouvelles des indiens jivaros (Alessandro Pignocchi). Elle ne paye peut-être pas de mine, cette BD, mais pour moi c'est pour l'instant la découverte de l'année.


Ce qui est raconté dans le livre m'a beaucoup plu mais n'intéressera peut-être pas tout le monde : c'est le récit de voyage (authentique) d'un jeune ethnologue parti sur les traces d'un de ses aînés, pour comparer la vie avant et maintenant de tribus jivaros dans l'Amazonie équatorienne. Les anecdotes racontées sont intéressantes, donc, mais ce qui m'a vraiment parlé, ce sont les aquarelles qui parsèment le récit ; elles illustrent parfois le récit, d'autres fois témoignent juste d'un émerveillement devant la beauté de la nature (en particulier les oiseaux) et d'une civilisation si différente et fascinante. Elles sont la plupart du temps monochromes. Et elles révèlent une maitrise incroyable de l'aquarelle ! Quelques lavis, quelques traits suffisent à rendre sensible ce monde inconnu.


Après avoir admiré sans réserve, je me suis essayée à l'exercice de la copie pour mieux comprendre cette magie. J'ai découvert des gestes, d'autres me restent indéchiffrables, j'ai découvert aussi la différence que peuvent faire les diverses qualités de papier pour un même trait.
Et donc, le chemin me semble tellement long ! Et enthousiasmant en même temps, puisque jusque là je bricolais mes petites aquarelles intuitives, qui restaient dans la routine.

Et pour me "reposer" de cette recherche, puisqu'après tout, d'une même technique on peut bien faire ce que l'on veut, du plus simple au plus virtuose, tant que le plaisir est là : j'ai décoré mes sempiternelles étiquettes à confiture avec la méthode rapide présentée par l'illustratrice Koosje Koene.




Et pour finir sur cet article décousu qui toune autour des tâtonnements divers et variés en aquarelle, quelques travaux des derniers mois :

Annecy

Cinque Terre, Italie (si je me souviens bien de la photo d'origine)
je voulais travailler sur l'eau, mais en fait c'est très loin d'être réussi comme je le voulais !

dernier en date dont je suis contente, mais sur lequel je vois aussi ce que je veux comprendre et améliorer à l'avenir ...


PS : vous pouvez admirer le travail d'Alessandro Pignocchi sur son blog d'un humour et d'une intelligence rares (mais la lecture antichronologique propre aux blogs n'est pas le meilleur moyen d'entrer dans son univers - il vaut mieux remonter les archives et prendre au début)

8 commentaires:

  1. C'est superbe ! J'observe toujours avec admiration tes aquarelles, elles sont toutes plus chouettes les unes que les autres !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je me fais plaisir, mais quand même, j'aimerais vraiment, parfois, avoir LE bon conseil pour savoir comment rendre tel ou tel effet ...

      Supprimer
  2. Waouh, elles sont jolies ces aquarelles. Mon coup de coeur est la fille en noir et blanc à l'aquarelle, je suis très admirative car ce n'est pas évident de retranscrire une image avec les nuances de gris et noir en aquarelle, enfin à mon sens! Elle est superbement réalisée et j'ai fait "waouh" en la voyant .Le numéro 2 m'a aussi fait réagir, je le trouve sympa aussi dans un autre style! J'aime les couleurs qui se marient très bien ensemble! Où pioches-tu tes exemples? Qu'est ce qui t'aides pour avancer?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pour la fille en N&B de la fin, je suis partie d'une photo en n&b aussi ... une étape plus facile avant de réussir la même chose en partant de photo couleur (je n'ai pas encore tenté !)
      Ce que tu nommes n°2, c'est l'aquarelle avec les maisons en couleur et les bateaux ? là, je suis partie d'une photo couleur...
      Quant à savoir comme j'avance, pour l'instant c'est principalement en tâtonnant ... à part la fameuse BD dont je parle que j'ai essayé de copier, je me suis lancée à chaque fois à partir d'une photo que j'aimais, mais je ressens cruellement le manque de guide pour savoir comment affronter les difficultés techniques qui se posent (par exemple, pour l'eau, j'ai fait la bêtise de travailler avec un pinceau trop fin qui donc marque chaque trait, au lieu d'un large pinceau + travail sur papier mouillé ... un prof à côté de moi m'aurait aidé à ne pas faire cette bêtise !)

      Supprimer
  3. Et bah moi aussi whaowhaou ! C'est joli, poétique ... tu me donnes envie d'acheter le livre et tes étiquettes ! Moi, je mets un tampon encre de scrap et hop ! bon, c'est plus rapide ! Bref ... je crois que je vais m'y remettre à l'aquarelle .. tu me donnes kro kro envie !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh merci ma p'tite dame ! et tant mieux si cet article permet de faire connaitre cette chouette BD (sans parler de l'aquarelle ! tu nous montreras tes oeuvres ?)

      Supprimer
  4. Merci pour la découverte! Cet artiste est incroyable!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah, encore un blog à suivre, un de plus ;)

      Supprimer

les petits mots sont toujours lus avec plaisir, et si vous laissez une adresse mail ou l'url de votre blog, c'est encore plus pratique !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...