lundi 31 mars 2014

drôle de sureau ...

J'ai failli nommer cet article, pour prendre dignement la suite de ceci, celà et encore ceci, "Carnaval #4 : moi dans ma Sureau" !!
Ce serait vraiment faire injure à la créatrice du patron, car même si ma robe ne me convient pas du tout, elle est quand même admirable sur plein de monde !
Autrement dit, encore une fois, j'ai rêvé sur un modèle, j'ai cogité des heures et des jours à la meilleure combinaison de matière et couleur, j'ai fait une toile ... tout ça pour me retrouver avec une robe qui risque fort de se faire trancher en 2 pour rejoindre mon placard à jupes !


Bon, dans le détail : j'ai coupé un buste en 38, et le bas en 42 (ouach le décalage !), et sur la toile ça allait pas mal du tout. J'ai un peu rallongé les manches aussi. Mais bien sûr, je n'ai pas fait une toile en velours ... Je crois que c'est une des dernières fois que je fais une toile d'ailleurs : comme on prend toujours un tissu basique pas forcément semblable au tissu final, je me dis qu'il vaut quasiment mieux partir sur la version définitive en s'arrêtant régulièrement pour ajuster, au lieu de foncer tête baissée en pensant que ça devrait aller puisque la toile allait.


Je voulais une robe d'hiver (mais est-ce que le concept même de robe d'hiver existe ??? je finis pas me questionner sérieusement ...) donc un tissu un peu chaud ... je m'aperçois que je suis en fin de compte très nulle quand il s'agit de choisir autre chose qu'une cotonnade légère ! Je n'y connais pas grand-chose, j'ai toujours peur du non-lavable (=laine), du transpireux (=synthétique et autres polaires), du raide (velours) ... Bref, je me suis rabattue sur ce mille-raies assez fin, pas trop sobre (même que Monsieur déteste l'imprimé), en quantité plus que limitée puisque c'était les derniers centimètres du rouleau au magasin ...
Pour être honnête, le velours n'aurait sans doute jamais dû être une option pour réaliser ce modèle (cf la vue de dos, hum hum quand même) ...


Et bon, voilà, quoi. Sur les photos, ça rend bien, je vous l'accorde, mais ça plisse à la poitrine (interdiction de se pencher sur ses élèves !), les manches en velours empêchent tout gilet de glisser par-dessus et le décolleté plongeant de porter quelque chose dessous (c'est râpé comme robe d'hiver), j'ai l'impression d'être énorme avec la taille froncée qui tombe pile sur la zone pas trop gracieuse de mon anatomie, je crois qu'en fait elle n'est pas assez ajustée à la taille non plus ... 
Un bon, bon, ratage, en somme ! Grrr, je suis surtout furieuse de ne toujours pas avoir ma petite robe d'hiver ! Donc si quelqu'un d'inspiré passe par là, donnez-moi des pistes de ce à quoi peut ressembler une robe un peu chaude (qui peut vraiment porter les robes de pseudo-hiver à manches courtes ??) et qui ne marque pas trop la taille ! 


Et la blague du jour, c'est que ma *super* robe, toute épaisse et marron-automne qu'elle soit, participe au défi "robe de printemps" sur Thread and Needles !

10 commentaires:

  1. Oh c'est dommage, parce qu'effectivement sur les photos, elle a l'air plutôt bien.
    En hiver, je mets quand même des manches courtes (car les intérieurs sont hyper chauffés ici...) superposée avec des gros gilets. Une robe sans manches du tout, c'est pratique non ? car comme ça elle peut aller avec un sous-pull.

    RépondreSupprimer
  2. Oh ça m'attriste de lire combien tu es déçue... Pour autant, je ne vois pas cela sur les photos. En ce qui me concerne le concept de robe d'hiver m'a toujours interpellé, c'est sans doute la raison pour laquelle je porte mes robes généralement sur un jean car en hiver, je ne suis pas capable de mettre des collants, j'ai bien trop froid...

    RépondreSupprimer
  3. Ça ne choque pas ! Pour le velours je note pour les manches je n'y aurais pas pensé. Ma 1 ère sureau parfaite dans un tissu fluide (sauf que j'ai pris du poids...) et la 2 eme en coton déçue plein de choses a refaire (sba et ligne d'épaules). Le tissu y est pour beaucoup, faut retenter ! ;)

    RépondreSupprimer
  4. Rha quel dommage, je comprends à quel point c'est rageant!!
    Pour ma première sureau trop décolletée malgré le SBA je porte toujours un sous-pull dessous (euh, en fait je porte toujours un sous-pull sous mes robes d'hiver = palliatif aux manches courtes ou 3/4 qui restent aussi pour moi un grand mystère de conception saisonnière...). Pour la seconde j'ai rectifié le corsage selon les explication d'Ivanne Soufflet sur son blog Grains de Maïs.
    Une piste pour ta robe d'hiver : une plantain baby doll en jersey de laine ou en maille??

    RépondreSupprimer
  5. Effectivement ca ne choque pas sur la photo mais je crois que cette robe s'accorde mieux d'un tissu fluide... Pour une robe d'hiver, je ne peux t'aider je crois, les miennes sont manches courtes avec col roulé dessous et ça suffit, mais je crois que nous ne vivons pas tout á fait les mêmes températures....

    RépondreSupprimer
  6. Je trouve que tu exagères, car si je n'avais pas lu ton message, j'aurais adoré cette robe. Moi j'adore le mille raies et j'aime beaucoup le motif que tu as choisi. Je comprends en revanche les inconvénients "logistiques" mais je continue de penser que c'est une jolie pièce, qui te va bien !
    Pour ce qui est de la robe d'hiver... Je dirais soit une robe chemise, comme la cami, du coup en bi-matière, tissu de chemise en haut et jupe plus épaisse (mais faut aimer les chemises....) soit carrément la robe en molleton... mais qui fait du coup vraiment sportswear....
    Allez, de toute façon, tu as tout le printemps et l'été pour y réfléchir ^__^

    RépondreSupprimer
  7. Oh ! bon elle a l'air pas mal en photo..mais bon, la première chose est que tu t'y sentes bien !!! Comme ce n'est pas le cas, une transformation va bientôt la rendre merveilleuse.... BIZ

    RépondreSupprimer
  8. Tout pareil,le modèle sureau ne me va guère. Ceci dit vraiment rien de choquant sur les images et un tes short col rond pare bien a l affre du decolete. Robe d hiver? Je n ai guère quitter mes robes en jersey gris qui ont l avantage de ne pas avoir de ceintures ce qui remédie aux fluctuations de la taille propre a cette saison;-) J avais utilise un modèle de robe trames burda :robe trames 109 burda style de septembre 2012. Douce journée !

    RépondreSupprimer
  9. C'est de la laine qu'il te faut... ok c'est chiant à laver, il faut laver à la main, sécher à plat, mais la laine bouillie par exemple c'est super facile à travailler ! Et je pense que la robe d'hiver existe... mais plutôt en mailles (tissus jersey épais, lainages ou alors à tricoter si on a beaucoup de patience !) et avec col roulé dessous. J'espère que tu auras plus de chance pour ton prochain projet couture !

    RépondreSupprimer
  10. Je decouvre ton blog (et donc ce message) avec un peu de retard mais cela me rappelle tellement ma propre experience avec la sureau (mise une fois avec un col roulé pour qu elle reste décente) et autres soit disant robes d'hiver à manches 3/4 avec lesquelles je me géle! Sur ce dernier point, je rallonge maintenant systématiquement les manches 3/4 si je pense porter la robe l'hiver (cas de l aubépine par ex). Et sinon, un modéle teste et beaucoup mis cet hiver (en manches allongées): la robe Viviane de Republique du chiffon, réalisée en jersey. La taille est basse, du coup, pas de déception au niveau de la silhouette!

    RépondreSupprimer

les petits mots sont toujours lus avec plaisir, et si vous laissez une adresse mail ou l'url de votre blog, c'est encore plus pratique !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...