dimanche 12 février 2017

jupe de majorette

Depuis longtemps, j'aime bien l'association de couleurs bleu-blanc-rouge - mais pas particulièrement dans sa version patriotique, hein ! Plutôt dans son style à elle (souvent marin avec une touche de rouge).
En tout cas, c'est à ce trio de couleurs que je suis arrivée lorsque j'ai résolu l'équation suivante : besoin de nouvelles jupes d'hiver => seul tissu adapté du stock + patron copié depuis longtemps nécessitant des détails contrastants = cette jupe de majorette !


Pour préciser un peu plus : le tissu est bel et bien le même que celui de la robe rattrapée de justesse ... On m'a donné un coupon de 6m donc il risque de sortir assez souvent ! Avec ce bleu, j'ai cherché quelles couleurs mettre, et pour éviter de rester ton sur ton avec un risque de faire bleu de travail, je suis allée voir du côté des contrastes. Donc des pattes fabriquées dans des chutes de rouge à pois blanc et un empiècement à petits motifs blanc-gris-bleu-rouge. Ruban, anneau métallique et boutons sont de l'héritage des ancêtres ...
Le style majorette ou hôtesse de l'air de l'association couleurs/patron me fait bien rire, au final !!


Parlons donc du patron. Il s'agit de la jupe Caltha issue du livre Couture pour femme de Viviane Sentilhes (alias Etoffe Malicieuse).
En suivant le tableau des tailles, j'aurais dû couper un 44 à la taille et 38 pour le reste ; j'ai opté pour du 40 partout (choix fait après avoir posé une jupe qui me va sur le patron pour vérifier) et j'ai même raboté de 2cm le devant et autant le dos (autrement dit 4cm de tour de taille en moins au final). ... Précisions pour celles qui se questionneraient sur "comment ça taille" !


Ce modèle propose plein de petites fioritures "inutiles" qu'on pourrait enlever si on était pressé : les enfants m'ont évidemment demandé à quoi servait l'anneau derrière (à quoi j'ai répondu : pour fixer la laisse de son chien et qu'il nous suive sans avoir à le tenir, ha !). Mais c'est bien sûr ce qui fait l'intérêt du modèle !
Par contre, l'ensemble est tellement typé que, contrairement à ma première envie, je ne crois pas que je la coudrai à nouveau de peur d'avoir l'impression de sortir toujours habillée pareil.


Cette jupe, contrairement peut-être aux apparences, n'est pas vraiment difficile à coudre, si on prend bien le soin d'appliquer le conseil de pré-marquer les rentrés au fer à repasser. Ensuite, tout s'emboîte impeccablement (gros défi dans le cas de formes pointues imbriquées dans d'autres). Les marges de couture de 1cm sont incluses et c'est une caractéristique du patron parfaitement adaptée à la couture de telles formes.
La jupe a une petite imperfection ; le tissu bleu épais (la composition en partie synthétique doit jouer aussi) ne marque pas très bien les plis au fer, alors le plissé a tendance à s'ouvrir en bec bizarre. Celles qui veulent un détail parfaitement défini à cet endroit devront donc faire attention au choix du tissu principal.

Bilan : jupe plaisante à coudre et originale à porter - un bilan parfait à mon goût !
(PS si la question vous taraude : je porte en haut mon pull Bora-Bora)

8 commentaires:

les petits mots sont toujours lus avec plaisir, et si vous laissez une adresse mail ou l'url de votre blog, c'est encore plus pratique !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...