lundi 31 août 2015

Aborigènes et coton-tiges ...

Vous ne saviez pas qu'il existait un lien étroit entre ces deux "choses"-là, n'est-ce pas ? Pourtant, les Aborigènes et les cotons-tiges entretiennent des relations privilégiées, au moins chez moi ...



Quand Monsieur rentre d'un voyage aux antipodes avec un bijou-souvenir, les motifs rencontrent une autre inspiration, celle du blog Bicocacolors. Et cela me donne une furieuse envie de sortir les cotons-tiges pour m'essayer moi aussi au pointillisme à tendance ethnique.


Cela tombe bien, j'ai une série de cartes à envoyer ; donc voici mes vraies-fausses cartes aborigènes, à la véritable peinture acrylique et aux cotons-tiges. Rien que du simple comme bonjour, en fait, puisque même les enfants ont joué du coton-tige pour un rendu bluffant (que nous réutiliserons au moment des cartes d'invitation d'anniversaire -mémo pour moi-même !)


Pas besoin de viser la régularité, les motifs se dessinent au fil de l'eau, en luttant un peu contre les bulles qui se forment dans la peinture (=> ne pas trop appuyer le coton-tige sur le papier) et le séchage plutôt rapide de cette peinture (=> changer de coton-tige régulièrement).


Qui me montre ses essais pseudo-aborigènes ?!

3 commentaires:

  1. Et bien, je pourrais te les montrer si je les avais gardés, mais on avait vu la merveilleuse collection d'un breton exposée à Ancenis, et avec ma fille, et ma petite -fille, on avait fait des cartes, toutes envoyées; maintenant revoir les tiennes me permet de me dire que je devrais tester sur tissu!!! Une idée de plus!!!

    RépondreSupprimer
  2. C'est sympa comme résultat :) J'aime bien aussi le blog cité, il me fait penser à Miro !

    RépondreSupprimer

les petits mots sont toujours lus avec plaisir, et si vous laissez une adresse mail ou l'url de votre blog, c'est encore plus pratique !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...